•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

En direct, ICI Première
En direct, ICI Première
Rattrapage du lundi 12 avril 2021

Les signaleurs routiers demandent plus de sensibilisation

Mort d’un travailleur sur la 20 : des signaleurs routiers réclament plus de protection

Publié le 13 avril 2021
Deux véhicules accidentés sur l'autoroute 20
Un accident s'est produit sur l'autoroute 20, jeudi, à la limite de Saint-Cyrille-de-WendoverPHOTO : Radio-Canada

À la suite de la mort d'un signaleur routier sur l'autoroute 20 à la hauteur de Saint-Cyrille-de-Wendover, l'Association des travailleurs(euses) en signalisation routière du Québec lance un cri du coeur. « La vie d'un travailleur vaut combien, Jean Boulet? Je me pose la question », a déclaré le président de l'association.

En entrevue à l’émission En direct, Jean-François Dionne a interpellé le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité et député dans Trois-Rivières. M. Jean Boulet ne fait pas grand-chose, comme les anciens ministres au ministère du Travail, a-t-il dit.

Selon lui, le ministre pourrait mettre en place des mesures pour améliorer la sécurité sur les chantiers de construction, par exemple en plaçant les signaleurs routiers sous la juridiction de la Commission de la construction du Québec (CCQ). M. Dionne réclame aussi de meilleures conditions de travail, de meilleures formations et la présence de représentants en sécurité au travail sur les chantiers.

Le président de l’association croit que le gouvernement est réticent à agir, car cela engendrerait des coûts supplémentaires pour lui. Ça coûterait trop cher au ministère des Transports du Québec de nous mettre sous la CCQ, parce qu’environ 80 % de nos travaux sont pour le MTQ, explique M. Dionne.

« Chaque année, on vit au jour le jour, on vit avec la population qui est enragée, frustrée, qui ne connaît pas les panneaux de signalisation. [...] Nos travailleurs quittent l’industrie pour aller ailleurs. »

—  Jean-François Dionne, président de l’Association des travailleurs(euses) en signalisation routière du Québec

La semaine dernière, deux installateurs de chantier ont été happés dans le cadre de leur fonction sur l'autoroute 20, à la hauteur de Saint-Cyrille-de-Wendover.

L’un d’eux, Pascal Cauchon, 39 ans, en est décédé. Le Journal de Montréal a révélé que l’homme songeait à changer de métier parce qu’il craignait pour sa sécurité, selon ses proches.

Jean-François Dionne affirme qu’il y a de plus en plus d’accidents mortels chez les signaleurs routiers, notamment parce que les automobilistes sont distraits au volant. Entre 2017 et 2019, 70 signaleurs routiers ont été victimes d’un accident. Parmi eux, cinq en sont décédés.

« Pensez que c’est un humain, pas un cône orange. [...] Les cônes oranges on peut les remplacer, un humain, ça ne se remplace pas. »

—  Jean-François Dionne, président de l’Association des travailleurs(euses) en signalisation routière du Québec

En plus des mesures qu’il réclame auprès du gouvernement, Jean-François Dionne incite aussi les conducteurs à ralentir et à redoubler de vigilance aux abords des chantiers.

Penser que c’est quelqu’un de votre famille, un proche [qui travaille sur le chantier], conseille-t-il. Pensez comment la famille du défunt s’est sentie. Les collègues de travail sont sur un état de choc.

Accidents sur les chantiers de 2017 à 2019

  • 1690 accidents
  • 2309 victimes (70 signaleurs)
  • 24 morts (5 signaleurs)

Créée en 1987, la Commission de la construction du Québec (CCQ) est responsable de l'application de la Loi sur les relations de travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d'œuvre dans l'industrie de la construction (Loi R-20) qui encadre cette industrie.