•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

En direct, ICI Première
En direct, ICI Première
Rattrapage du mercredi 24 février 2021

De l'huile de palme dans le lait :  réaction du producteur Jean-François Janelle

Les Producteurs de lait du Québec souhaitent bannir l’utilisation de l'huile de palme dans leur industrie

Publié le 25 février 2021
PHOTO : The Canadian Press / Sean Kilpatrick

Les Producteurs de lait du Québec demandent à leurs membres de « cesser l'utilisation de produits contenant de l'huile de palme ou ses dérivés dans l'alimentation de leurs bovins laitiers ». Environ un producteur laitier sur cinq y aurait recours, notamment pour les vaches en début de lactation.

L’association dit faire cette recommandation après avoir bien étudié la question, notamment avec un comité de travail constitué d’experts, de producteurs laitiers et de transformateurs ainsi qu’après avoir consulté des consommateurs. L’utilisation de l'huile de palme est de plus en plus condamnée publiquement en raison de son impact environnemental négatif, comme la déforestation.

Les Producteurs de lait du Québec écoutent et comprennent le consommateur et d’un point de vue personnel, je suis bien content que le consommateur s’intéresse à nous; on a un lait d’excellente qualité, alors de vouloir maintenant nous niveau de standard, je n’ai pas de problème avec cela, a déclaré le producteur laitier à Saint-Cyrille-de-Wendover, Jean-François Janelle, en entrevue à l’émission En direct.

Il affirme que, personnellement, il ne prône pas cette solution, mais il comprend pourquoi certains le font, surtout que c’est permis par l’Agence canadienne d’inspection des aliments. Il n'y a aucune donnée scientifique qui suggère que l'utilisation de l'huile de palme est mauvaise pour la santé des consommateurs ou des vaches. Elle est utilisée, par exemple, comme supplément dans des rations, pour augmenter le taux de gras dans le lait produit.

J’utiliserais et je n’aurais pas peur d’utiliser toutes les alternatives possibles pour que mon troupeau ait les meilleures conditions de bien-être possible, affirme M. Janelle qui dit ne pas avoir besoin d’avoir recours à ce procédé.

Il souligne que si l’huile de palme dans le lait devenait interdite au Canada, il souhaiterait que ce soit aussi interdit ailleurs, par souci de compétitivité. Dans leur déclaration, les Producteurs de lait font aussi allusion à ce contexte. Nous exigeons également que le gouvernement et les transformateurs appliquent la réciprocité des normes sur tous les produits et ingrédients laitiers importés, écrivent-ils.

Les Producteurs de lait espèrent que d’autres acteurs de l’industrie de l’alimentation se penchent sur l’utilisation de l’huile de palme

Les Producteurs de lait du Québec représentent les 4877 fermes laitières dans la province.