•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

En direct, ICI Première
En direct, ICI Première
Rattrapage du mardi 16 février 2021

La nouvelle aventure Tempête Yukon au mont Logan :  Frédéric Dion

L’aventurier Frédéric Dion à l’assaut du plus haut sommet du Canada

Publié le 17 février 2021
Frederic Dion qui sourit à la caméra dans une maison.
Frédéric Dion est un aventurier et conférencier originaire de la Mauricie.PHOTO : Radio-Canada / Josée Ducharme

L'aventurier et conférencier Frédéric Dion se lance dans un nouveau défi baptisé Tempête Yukon. En mai, il va tenter de se rendre au plus haut sommet du Canada, soit celui du mont Logan, qui a une altitude de 5959 mètres.

Le défi de cinq semaines l'amènera à traverser le plateau sommital du mont, soit un gigantesque glacier de 50 km carré, en skis propulsés par un cerf-volant.

L’expédition contient plusieurs défis, notamment la difficulté de respirer en si haute altitude, les températures glaciales et la présence de crevasses.

La difficulté de voyager à l’extérieur du pays en raison de la COVID-19 a amené l’aventurier de 43 ans à se tourner vers un défi canadien et ainsi raviver un vieux rêve.

« Ça fait longtemps que je rêve du mont Logan. »

—  Frédéric Dion

Frédéric Dion fera cette expédition en compagnie d’un autre aventurier, Bruno-Pierre Couture.

Seulement une trentaine d'alpinistes tentent l'ascension du mont Logan par année. Les expéditions en solitaire y sont interdites depuis cet hiver.

Début d’entraînements intensifs

L’aventurier de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, en Mauricie, est fébrile. Il sait qu’il doit bien se préparer.

D’ailleurs, il a entamé mardi une séquence de trois entraînements de 24 heures consécutives dans trois disciplines différentes.

Je vais faire cela une étape à la fois et si tout va bien, [après avoir fait] mes 24 heures de tapis roulant, mes 24 heures de ski de fond et mes 24 heures d’escalade, avec ces trois entraînements, le mont Logan, je pense qu’on va être pas mal prêt pour cela, dit-il.

Frédéric Dion a déjà traversé l'Antarctique en cerf-volant à traction, mais il n’a jamais réalisé une traversée en skis propulsés par un cerf-volant à une aussi haute altitude.

Avec la collaboration de Claudia Cantin