•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Du présentiel à temps partiel :  Louis Gendron, d.g. du Cégep de Trois-Rivières

En direct, ICI Première
Rattrapage du jeudi 4 février 2021

Du présentiel à temps partiel :  Louis Gendron, d.g. du Cégep de Trois-Rivières

Le défi de la réorganisation dans les campus de la Mauricie

L'extérieur du Cégep de Trois-Rivières et une partie du stationnement, en hiver.
Le Cégep de Trois-Rivières (Archives)PHOTO : Radio-Canada / Josée Ducharme
En direct, ICI Première
En directPublié le 5 février 2021

Certains étudiants qui n'avaient pas encore eu la possibilité cette session-ci d'aller sur le campus du Cégep de Shawinigan, du Cégep de Trois-Rivières ou de l'Université du Québec à Trois-Rivières pourront le faire, mais pas avant quelques semaines.

Le gouvernement souhaite qu’ils puissent se rendre sur place au moins une fois par semaine.

La ministre de l'Enseignement supérieur, Danielle McCann, a précisé jeudi les modalités du retour partiel en classe des étudiants. Les classes devront être à 50 % de leur capacité maximale.

La ministre souhaite qu’une attention toute particulière soit portée aux étudiants de première année de cégep, qui ont été particulièrement perturbés par l'impossibilité de terminer leur secondaire et d'amorcer leur cours collégial normalement.

Pas avant le 22 février au Cégep de Trois-Rivières

Le Cégep de Trois-Rivières a décidé de se donner deux semaines pour commencer à intégrer plus d’étudiants en présentiel.

Le directeur général du Cégep de Trois-Rivières, Louis Gendron, affirme que ce délai donnera le temps à la direction, aux enseignants et aux étudiants de s’adapter au changement.

En plus des étudiants de première année, le retour en présentiel des finissants sera une priorité pour l’institution.

Le directeur général affirme que le cégep est prêt à offrir l’enseignement bimodal, soit l’enseignement à distance en même temps qu’en présentiel.

Il souligne que 25 % des étudiants se rendent déjà en classe depuis le début de la session, soit ceux qui suivent des formations plus techniques ou qui ont besoin des laboratoires.

Le vice-président aux affaires pédagogiques à l’Association générale des étudiants au Cégep de Trois-Rivières, Miguel Baron, se réjouit que le ministère veuille prioriser le retour en classe partiel des étudiants en première année du cégep.

En entrevue à l'émissoin En direct, il a souligné que les changements annoncés ne vont toutefois pas tout régler au niveau de la détresse psychologique et pense qu’il faut continuer à offrir des solutions pour contrer ce problème. L'association étudiante travaille en collaboration avec la direction du cégep à ce sujet.

Ce changement est reçu avec prudence, a expliqué le président du Syndicat des professeurs et professeures du Cégep de Trois-Rivières, Jean Fournier, au micro de l'animatrice d'En direct, Barbara Leroux.

On va se laisser le temps de construire, d’appréhender cet autre virage, a-t-il déclaré.

Des activités pédagogiques pour assurer une présence à l'UQTR

C’est extrêmement complexe, a souligné le recteur de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), Christian Blanchette, en entrevue à l'émission En direct.

Il affirme que seul le tiers de la capacité d’accueil de l’UQTR est utilisable en raison des mesures sanitaires en place, donc ramener toutes les classes, même à 50 %, est impossible, précise-t-il.

L’institution compte donc organiser des activités pédagogiques, en parallèle avec les cours. Par exemple, un enseignant pourrait planifier une séance de travail d’équipe entre étudiants sur le campus.

Autre défi : environ 75 % des étudiants de l’UQTR viennent de l’extérieur de la région et même, de l’international. Le recteur Christian Blanchette pense que plusieurs d’entre eux ne pourront donc pas venir sur le campus.

La présence d’étudiants de première année ainsi que des étudiants des programmes qui n’ont pas encore eu la chance de venir sur le campus sera priorisée, a déclaré M. Blanchette.

Le recteur ne sait pas encore quand et comment exactement les étudiants seront accueillis à l’UQTR. Le déploiement se fera dans les prochaines semaines.

La majorité se rend déjà au Cégep de Shawinigan

Environ 70 % des étudiants du Cégep de Shawinigan sont dans un programme technique et ont des cours en présentiel.

Le directeur général du cégep, Éric Millette, affirme être prêt à en accueillir davantage.

Quand on a débuté la session d’hiver, on avait déjà informé nos enseignants de planifier leur enseignement à distance jusqu’à la semaine de relâche, qui est la première de mars, et qu’il y avait une possibilité de retour en présence, a-t-il expliqué.

De combiner l’enseignement à distance et en présentiel va toutefois amener son lot de défis, selon le Syndicat des enseignants et des enseignantes du Collège de Shawinigan.

Ça complexifie énormément les choses, ça prend des infrastructures électroniques, souligne le président du syndicat, Vincent Roy.