•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Achat d'une église par Carpe Diem :  les détails avec Nicole Poirier

En direct, ICI Première
Rattrapage du mercredi 28 octobre 2020

Achat d'une église par Carpe Diem :  les détails avec Nicole Poirier

Carpe Diem maintenant propriétaire de l'église Saint-Sacrement

Façade de l'église Saint-Sacrement à l'automne.
L'église Saint-Sacrement, à Trois-Rivières, a été vendue l'organisme Carpe Diem, un centre de ressources Alzheimer.PHOTO : Radio-Canada / Jean-François Fortier
En direct, ICI Première
En directPublié le 29 octobre 2020

La Maison Carpe Diem a fait l'acquisition de l'église Saint-Sacrement à Trois-Rivières. L'organisme qui possède déjà le presbytère s'était réservé le droit d'acheter le bâtiment advenant sa mise en vente.

Ce n’était pas un projet mûri depuis des années, a admis la directrice de Carpe Diem, centre de ressources Alzheimer, Nicole Poirier, en entrevue à l’émission En direct.

L’organisme a su le printemps dernier que la Fabrique de l’église Saint-Sacrement avait accepté une offre pour vendre l’église pour 250 000 $ à un promoteur qui souhaitait la transformer en salle de spectacles.

Carpe Diem a fait sa contre-offre en octobre, se prévalant de son option d’achat inscrite quand elle avait acheté le presbytère de l’église Saint-Sacrement, il y a quelques années.

« Ce n’était pas dans nos plans, mais c’était notre voisin, c’est notre environnement, on veut s’assurer que tout va être harmonieux autour de nous. »

— Une citation de  Nicole Poirier, directrice générale de Carpe Diem

L’organisme ne sait pas encore avec précision ce qu’il adviendra de l'église Saint-Sacrement, mais elle n’envisage pas de la démolir.

C’est d’avoir accès à l’église pour avoir plus d’espace, a fait valoir Nicole Poirier, indiquant que le besoin se faisait d’autant plus sentir en temps de pandémie.