•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Entrevue avec l'autrice Kareen Martel pour son livre Laideronnie

Du côté de chez Catherine.

Parler de la laideur sans discrétion et sans tabou

Kareen Martel sourit, à l'extérieur en hiver.
Kareen MartelPHOTO : Gracieuseté : Mariane Tremblay
Du côté de chez Catherine.
Du côté de chez CatherinePublié le 28 mars 2022

L'autrice Kareen Martel ne passe pas par quatre chemins dans son livre Laideronnie pour aborder les tabous associés à la laideur. Celle qui a subi des insultes pendant 15 ans en raison de son apparence avoue s'être demandé si elle était assez laide pour pouvoir parler de ce sujet. Elle précise comment le fait de penser être une personne laide a des répercussions sur les actions quotidiennes à long terme, notamment la posture.

« Si j’ouvre mes épaules, si je me tiens droite, je prends plus d’espace. Moi, je ne veux pas disparaître, mais je veux être le plus invisible possible, parce que si j’attire l’attention et je risque de recevoir des critiques. »

— Une citation de  Kareen Martel

Il est également question des concepts de l’estime de soi et de l’intimidation, qui n’étaient pas autant évoqués par le passé qu’aujourd’hui.