•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Kharkiv, une ville sous tension depuis 2014

Paysage de la ville de Kharkiv avec le drapeau ukrainien.
La ville de Kharkiv avant les attaques de la Russie de février 2022PHOTO : afp via getty images / SERGEY BOBOK
Du côté de chez Catherine.
Du côté de chez CatherinePublié le 27 février 2022

Christophe Fortier-Guay est installé en Ukraine depuis 2017 et il est le directeur du bureau de Kharkiv pour la Mission spéciale d'observation en Ukraine de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Au micro de Catherine Perrin, il explique que même si 80 % de la population de Kharkiv sont russophone, la plupart des gens de cette ville se définissent comme Ukrainiens et Ukrainiennes et ont un attachement particulier à leur pays.

Pour lui, les affrontements qui se produisent dans les oblasts de Louhansk et de Donetsk depuis 2014 entre Ukrainiens et séparatistes prorusses ont fait souffrir la ville de Kharkiv.

« Tout ce qui se passe [dans la région du Donbass] a évidemment des conséquences immédiates à Kharkiv, que ce soit en matière de réfugiés ou sur le plan économique. »

— Une citation de  Christophe Fortier-Guay

Christophe Fortier-Guay précise aussi quel était le but de sa mission d’observation dans l’est de l’Ukraine avant l’invasion russe, lui qui a maintenant été déplacé au Monténégro sous l’ordre de la ministre des Affaires étrangères du Canada, Mélanie Joly.