•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Réflexion sur le rapport à l'argent avec Frankie Bernèche et Yves Gingras

Du côté de chez Catherine.
Rattrapage du 10 oct. 2021 : Le rapport à l’argent, et la relation toxique d’une dépendance

Réflexion sur le rapport à l'argent avec Frankie Bernèche et Yves Gingras

La psychologie derrière l’accumulation d'argent

Des billets de devises canadiennes.
L'accumulation extrême d'argent peut avoir une explication psychologiquePHOTO : Getty Images / joshlaverty
Du côté de chez Catherine.
Du côté de chez CatherinePublié le 11 octobre 2021

« Étant donné que l'argent a une valeur affective, les gens sont prêts à tout pour en accumuler », explique Frankie Bernèche, professeur de psychologie au Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu. Il donne des détails sur les personnes anxieuses et les personnes narcissiques pour qui même avoir le plus gros surplus monétaire n'est jamais suffisant. Il précise aussi en quoi leurs rapports à l'argent est différent.

Yves Gingras, professeur d'histoire et de sociologie des sciences à l'Université du Québec à Montréal, aborde quant à lui le sujet de la désensibilisation quant aux nouvelles de fraudes monétaires ou de paradis fiscaux. Il souligne que le fait que l’on parle aujourd’hui de sommes dans les milliards fait en sorte que la population semble être déconnectée des problèmes qui en découlent.

« On détruit le lien social lorsqu’on ne parle que de richesse, que d’économie, que des finances. »

—  Yves Gingras