•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le journalisme de solutions : Discussion avec Monic Néron et Pauline Amiel

Du côté de chez Catherine.
Rattrapage du 20 déc. 2020 : Monic Néron et Olivier Demers

Le journalisme de solutions : Discussion avec Monic Néron et Pauline Amiel

Des journalistes à la recherche de solutions

La journaliste, casque d'écoute sur la tête, écoute l'animatrice.
La journaliste Monic NéronPHOTO : Radio-Canada / Christian Côté
Du côté de chez Catherine.
Du côté de chez CatherinePublié le 20 décembre 2020

Relativement nouveau, le journalisme de solutions s'impose de plus en plus dans l'univers des médias. Cette méthode de travail encourage les journalistes à apporter des solutions et à aller un peu plus loin que leur travail habituel. Mais concrètement, qu'est-ce que le journalisme de solutions? Est-ce qu'il s'imposera en 2021? La journaliste et animatrice Monic Néron et la directrice adjointe de l'École de journalisme et communication de l'Université d'Aix-Marseille, Pauline Amiel, en discutent.

Monic Néron coanimera, à partir du 7 janvier à Télé-Québec, L’avenir nous appartient, une émission qui s’inspire du journalisme de solutions en présentant des gens qui répondent aux problèmes auxquels la société fait face.

« Les gens qu’on rencontre, ils ont de l’espoir parce qu’ils sont dans l’action. Ils ont décidé de sauter dans le train au lieu de le regarder passer, et moi ça, ça m’inspire. »

— Une citation de  Monic Néron

De son côté, Pauline Amiel parle de certains pièges que peut receler cette méthode, comme celui de se rapprocher du militantisme ou de l’infopub, mais elle considère qu’il est possible d’adopter les mêmes garde-fous que le journalisme traditionnel.