•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Du côté de chez Catherine.
Du côté de chez Catherine.
Du côté de chez Catherine

Rattrapage du 16 févr. 2020 : Autodidactes, reconnaissance faciale et conférences

Résumé

La chef Colombe St-Pierre, l'autrice-compositrice-interprète Dominique Fils-Aimé et la comédienne Mylène St-Sauveur parlent de leur parcours d'autodidactes; le conférencier David Larose, le comédien Patrice Coquereau et le chroniqueur Mario Girard discutent des conférences et de leur popularité; Georges Privet, critique de cinéma, dresse une courte liste de trois œuvres cinématographiques où le sujet de la reconnaissance faciale, de même que ses dérives, est abordé.

  • 14 heures

    Bulletin régional - CBF

  • 14 heures 6 minutes

    Sommaire de l'émission avec Catherine Perrin

  • 14 heures 7 minutes

    Invitée de l'heure : Dominique Fils-Aimé

  • 14 heures 13 minutes

    Être autodidacte et réussir : Discussion

    La chef Colombe St-Pierre est prise en photo devant un micro d'ICI Première.

    La passion, la fierté et la force des personnes autodidactes

    « C'est une force de pouvoir s'autoformer. [...] Moi, j'en suis extrêmement fière, parce que sans cette façon de faire, j'aurais cuisiné différemment », affirme la chef Colombe St-Pierre en faisant référence à son parcours de restauratrice autodidacte. En compagnie de l'autrice-compositrice-interprète Dominique Fils-Aimé et de la comédienne Mylène St-Sauveur, deux autres personnes autodidactes, elle discute de la réalité et des défis auxquels doivent faire face ceux et celles qui décident d'emprunter la voie de l'autodidaxie.
  • 14 heures 34 minutes

    Georges Privet : Trois films sur les dérives de la reconnaissance faciale

    Une scène du film Ready Player One, réalisé par Steven Spielberg.

    Trois films sur les dérives de la reconnaissance faciale

    « La reconnaissance faciale, c'est devenu un enjeu planétaire. Et c'est un fantasme au cinéma depuis longtemps », souligne Georges Privet. C'est dans le film Opération Tonnerre (Thunderball), sorti en 1965, que le sujet a été abordé pour la première fois. Depuis, de nombreux films ont exploré ce thème, notamment au cours des dernières années. Le critique de cinéma dresse une courte liste de trois œuvres cinématographiques où le sujet de reconnaissance faciale, de même que ses dérives, est abordé : Rapport minoritaire (Minority Report), Ready Player One (Player One) et la série Black Mirror.
  • 14 heures 48 minutes

    Simon Coutu à la rencontre d'utilisateurs de stéroïdes anabolisants

  • 15 heures

    Bulletin régional - CBF

  • 15 heures 6 minutes

    Sommaire de la 2e heure avec Catherine Perrin

  • 15 heures 11 minutes

    Table ronde sur les conférences avec D. Larose, P. Coquereau et M. Girard

  • 15 heures 32 minutes

    Ce qu'il faut savoir sur la culture coréenne pour bien déchiffrer Parasite

  • 15 heures 46 minutes

    Chronique de Lesley Chesterman : Griller et braiser des laitues