•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

À la canne blanche : Le projet de vie de deux entrepreneurs aveugles

Dessine-moi un été sur ICI Première.
Rattrapage du 14 août 2021 : À la canne blanche, et Vincent Vallières

À la canne blanche : Le projet de vie de deux entrepreneurs aveugles

Produire des œufs de canes tout en étant aveugle

Daniel et Maryse Bonin dans leur entreprise de Stukely-Sud. Maryse tient une cane dans ses bras.
Daniel Bonin et Maryse Sauvé avec une cane de leur élevagePHOTO : Radio-Canada / Guylaine Charette
Dessine-moi un été sur ICI Première.
Dessine-moi un étéPublié le 14 août 2021

Daniel Bonin et Maryse Sauvé bichonnent leurs 600 canes et les œufs qu'elles pondent à Stukely-Sud, en Estrie. Les deux propriétaires de l'entreprise À la canne blanche sont aveugles et récoltent chaque matin près de 200 œufs, en se servant de leur canne et de leur débrouillardise. « On [les canes] manipule tellement qu'on les connaît par cœur », affirme Maryse Sauvé.

Leur récit est empreint de résilience et d’espoir. Daniel Bonin est devenu aveugle à 20 ans. Il a vécu une adolescence difficile, car il savait qu’il perdrait la vue. À 17 ans, les spécialistes ont annoncé à Maryse Sauvé qu’elle deviendrait aveugle à 50 ans. « J’ai eu une urgence ultime de vivre », raconte celle qui a eu sa famille tôt, dans la vingtaine.