•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Dessine-moi un été sur ICI Première.
Dessine-moi un été sur ICI Première.
Rattrapage du 3 juill. 2021 : Le vélo, le vieillissement et le Saint-Laurent

Chronique vélo avec David Desjardins : Le vélo comme club social

Le vélo, un véritable club social

Publié le 3 juillet 2021
Des vélo Bixi stationné dans une rue avec des cyclistes en floue à l'arrière.
L'utilisation du vélo est en hausse au Québec depuis les années 1990.PHOTO : Getty Images / carterdayne

« Beaucoup de gens découvrent le vélo en ce moment, ou ils s'y sont remis après de très nombreuses années », affirme le journaliste et chroniqueur David Desjardins, un fou du vélo qui en a fait un véritable club social.

Les chiffres lui donnent raison, car les ventes de vélos ont augmenté en raison de la pandémie. Selon Vélo Québec, en 2020, 1,5 million de Montréalaises et de Montréalais ont fait du vélo, 1 million de Québécoises et de Québécois ont fait du vélo de montagne, et 1 million en ont fait à plus de 40 km de leur demeure, en s'y rendant à deux roues ou autrement. L’an dernier, près de 950 000 vélos se sont vendus, soit deux fois plus que les années précédentes, et les Québécoises et Québécois ont dépensé 565 millions de dollars pour faire du vélo.

« Mes amis sont presque tout cyclistes », déclare David Desjardins. Pendant la pandémie et quand les consignes sanitaires étaient plus strictes, il pouvait quand même pratiquer son activité favorite. « Le vélo, c’est vraiment comme une taverne », car des confidences sont échangées entre les cyclistes sur la route, explique-t-il. « Ça m’a permis beaucoup de faire le suivi de la santé mentale et du bien-être de mes amis pendant cette année et demie. »