•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Carte blanche à Yara El-Ghadban : Rapport aux monuments sous l'angle de Nietzsche

Dessine-moi un été sur ICI Première.
Rattrapage du 12 juill. 2020 : Frida Kahlo, statues et Gerry Boulet

Carte blanche à Yara El-Ghadban : Rapport aux monuments sous l'angle de Nietzsche

Frédéric Nietzsche et les statues qu’on déboulonne

Un jeune homme noir masqué est monté sur la statue et tient une chaîne qui entoure le buste.
Des manifestants ont tenté de mettre à terre la statue de l'ancien président Andrew Jackson, devant la Maison-Blanche, le 22 juin 2020.PHOTO : Reuters / Joshua Roberts
Dessine-moi un été sur ICI Première.
Dessine-moi un étéPublié le 12 juillet 2020

Yara El-Ghadban, romancière, anthropologue, essayiste et ethnomusicologue, a carte blanche cet été.

S’appuyant sur l’ouvrage de Nietzsche intitulé Seconde considération intempestive : de l'utilité et de l'inconvénient des études historiques pour la vie (1874), elle nous propose une réflexion sur les monuments qu’on déboulonne ou qu’on érige, sur les endroits qu’on rebaptise et, derrière tout ça, sur notre rapport à l’histoire. Ce rapport se décline de trois façons : l'histoire monumentale (celle qui produit entre autres les statues), l'histoire traditionnelle (ou antiquaire) et l'histoire critique.