•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Dessine-moi un dimanche, ICI Première.
Dessine-moi un dimanche, ICI Première.
Audio fil du dimanche 20 mai 2018

Entrevue avec Suzanne Roy : Le MeKaRo 2018 à Trois-Rivières

Des rassemblements autour de l'espéranto

Publié le 20 mai 2018
Un manuel espéranto-français datant de 1958
Un manuel espéranto-français datant de 1958PHOTO : Image libre de droit

Aujourd'hui parlé, lu ou appris par des milliers, voire des millions de personnes dans le monde, l'espéranto n'est associé à aucun pays. Ceux qui le parlent considèrent que cela en fait une langue de communication internationale équitable, qui soutient la diversité linguistique dans une culture de paix. La vice-présidente de la Société québécoise d'espéranto, Suzanne Roy, nous parle des ressemblements à venir au sujet de cette langue.

Montréal accueillera le Mondial d’espéranto en 2020, et en fin de semaine, les espérantophones du Québec et de l’Ontario se rencontrent à Trois-Rivières à l'occasion de ce qu'ils appellent un MeKaRo (un rassemblement).

L’espéranto a été créé en Pologne en 1887 par un jeune homme qui cherchait à échapper à la haine divisant la population de sa ville selon la langue qu'ils parlaient (polonais, yiddish, russe ou allemand). Hitler et Staline l’ont interdit.