•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Arlette Cousture et sa passion pour le train

Elle sourit à la caméra.
L'écrivaine Arlette CousturePHOTO : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa
Dessine-moi un dimanche.
Dessine-moi un dimanchePublié le 12 septembre 2021

L'écrivaine Arlette Cousture, connue pour sa série Les filles de Caleb, est une fervente adepte du train; un moyen de transport qu'elle aime privilégier lorsque possible. Son plaisir est d'être devant la fenêtre d'un train et de contempler les paysages. « On dirait qu'on a un film, un long métrage sans fin qu'on suit, instant par instant. De toutes les façons, j'adore le train », affirme-t-elle à Franco Nuovo, qui l'a interrogée sur son nouveau livre En voiture! All Aboard!. Arlette Cousture y parle de sa traversée du Canada en train.

« J'ai passé ma vie dans les trains et pour moi, partir en train, c'est le repos garanti », soutient l'écrivaine.

Elle nous fait part des belles rencontres qu’elle a faites durant son voyage. « Il y a une espèce de complicité qui se fait avec [les autres passagers] et on y rencontre des gens fabuleux », se réjouit-elle.

Arlette Cousture évoque aussi le rôle joué par son père en lien avec cette passion. Elle nous en apprend également sur sa rencontre avec Gabrielle Roy et sur son séjour dans un pensionnat à Manitoba, où elle a appris l’anglais.