•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Dessine-moi un dimanche, ICI Première.
Dessine-moi un dimanche, ICI Première.
Rattrapage du 7 juin 2020 : Chlore, Vikings et Ta-Nehisi Coates

Chronique chimie avec Normand Voyer : Coronavirus, de la piscine à la plage

Le coronavirus à la piscine

Publié le 7 juin 2020
La baignade représente un faible risque de transmission puisque le virus ne survit pas dans l’eau chlorée.
La baignade représente un faible risque de transmission puisque le virus ne survit pas dans l’eau chlorée.PHOTO : getty images/istockphoto / Irina_Strelnikova

Pas d'inquiétude à avoir du côté de l'eau des piscines, cet été : le chimiste Normand Voyer nous explique que des études publiées dans The Lancet ont démontré que le SRAS-CoV-2 est inactivé très rapidement par des désinfectants à base d'hypochlorite, en moins de cinq minutes, et probablement plus rapidement, en moins d'une minute.

Le virus se retrouve aussi dans les eaux usées qui se déversent dans nos cours d'eau, mais il n'y a pas d'inquiétude à avoir de ce côté, car il est largement dilué lorsqu'on se baigne dans un lac, par exemple. Par contre, le personnel des centres de traitement des eaux usées est davantage à risque d'être exposé au virus.