•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Ouverture de la maison J’ai mon appart' à Shawinigan : Reportage d'A. Aït Abdallah

Désautels le dimanche sur ICI Première.
Rattrapage du 10 avril 2022 : Les conséquences économiques de la COVID longue, et Marine Le Pen qui grimpe dans les sondages

Ouverture de la maison J’ai mon appart' à Shawinigan : Reportage d'A. Aït Abdallah

J’ai mon appart’ ou l’histoire heureuse d’une mobilisation citoyenne

Un jeune homme vêtu d'un t-shirt portant la mention J'ai mon appart' entouré de ces parents et d'une député et du maire de Shawinigan.
Felix Lapointe (assis au milieu) lors de la signature de son bail entouré de son père Yves Lapointe et de sa mère Michèle Lafontaine, fondatrice et présidente de l'OBNL J'ai mon Appart' et de Marie-Louise Tardiff, députée de Laviolette-Saint-Maurice et Michel Angers, maire de Shawinigan (debout).PHOTO : Radio-Canada / Akli Aït Abdallah
Désautels le dimanche sur ICI Première.
Désautels le dimanchePublié le 10 avril 2022

Il a fallu quatre ans d'efforts et de combats à Michèle Lafontaine et ses alliés pour faire construire des appartements supervisés à Shawinigan, en Mauricie. Onze locataires ayant une déficience intellectuelle, dont son fils Félix, viennent d'emménager dans leur logement, avec la promesse d'une plus grande autonomie. Akli Ait Abdallah est allé à la rencontre de ceux et celles qui ont réussi, ensemble, à déplacer des montagnes.