•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Un toit sur la tête pour éviter la rue ou la prison : des besoins criants en santé mentale

2 hommes devant 3  photos de l'Everest
Goeffrey Lain, à gauche, est le responsable de la mise sur pied du Camp de base, un service d'hébergement transitoire qui abritera à terme 40 personnes qui vivent des enjeux multiples, dont des problèmes de santé mentale. Stéphane, à droite, est l'un des résidents du Camp de base. Ils posent tous deux devant des photos du véritable camp de base de l'Everest, placées à l’accueil afin d’inspirer les participants au programme. PHOTO : Radio-Canada / Fannie Bussières-McNicoll
Désautels le dimanche, ICI Première.
Désautels le dimanchePublié le 13 décembre 2020

Des organismes communautaires en santé mentale ainsi que des proches de personnes qui souffrent de problèmes psychiatriques lancent un cri du cœur. Ils sont d'avis que les investissements récents en santé mentale sont loin d'être suffisants pour combler les besoins criants de cette clientèle, notamment en matière d'hébergement, de logement social et d'accompagnement spécialisé. Notre collègue Fannie Bussières McNicoll s'est penchée sur ce dossier.

Pour en connaître davantage sur le manque de fonds en santé mentale, consultez le reportage web de Fannie Bussières-McNicoll.