•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Des maisons intergénérationnelles pour briser l’isolement des aînés

De gauche à droite, Samuel Gourley, la petite Rose Carrier-Gourley, Émilie Carrier-Boileau, Johanne Boileau, Pierre Carrier et Romy Carrier-Gourley. Cette famille attend avec impatience le début de la construction de leur maison intergénérationnelle sur ce terrain boisé, à Vaudreuil-Dorion.
De gauche à droite, Samuel Gourley, la petite Rose Carrier-Gourley, Émilie Carrier-Boileau, Johanne Boileau, Pierre Carrier et Romy Carrier-Gourley. Cette famille attend avec impatience le début de la construction de leur maison intergénérationnelle sur ce terrain boisé, à Vaudreuil-Dorion. PHOTO : Radio-Canada / Fannie Bussières-Mcnicoll
Désautels le dimanche, ICI Première.
Désautels le dimanchePublié le 22 novembre 2020

Le modèle de cohabitation intergénérationnelle gagne en popularité depuis le début de la pandémie. De nombreuses familles ébranlées par les mesures de confinement strictes pour les aînés décident de se rassembler à plusieurs générations sous un même toit, et Fannie Bussières McNicoll est allée à la rencontre de certaines d'entre elles. Leur demande : que le gouvernement en fasse davantage pour encourager ce mode de vie, qui permet notamment de briser l'isolement de leurs proches vieillissants.