•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les jeunes enseignants décrocheurs

Allison Charette, professeure de 6ème année à l’École Lanaudière à Montréal.
Allison Charette, professeure de 6ème année à l’École Lanaudière à Montréal.PHOTO : École Lanaudière
Désautels le dimanche, ICI Première.
Désautels le dimanchePublié le 8 novembre 2020

Les appels du ministre de l'Éducation du Québec aux retraités pour qu'ils reprennent du service ont eu, on le sait, peu de succès. Pour pallier la pénurie d'enseignants, on regarde maintenant du côté des jeunes. Mais pour ça, il faudrait qu'ils soient plus nombreux à s'inscrire à l'université en éducation et, surtout, qu'une fois diplômés, ils ne soient pas aussi nombreux à décrocher. Dans le reportage qu'on vous présente cette semaine, Marie-France Abastado a tenté de comprendre pourquoi tant de jeunes professeurs quittent la profession avant d'avoir atteint cinq ans de pratique.