•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La Fonderie Horne à Rouyn : Reportage de Michel Labrecque

Désautels le dimanche, ICI Première.
Audio fil du dimanche 7 juillet 2019

La Fonderie Horne à Rouyn : Reportage de Michel Labrecque

Pollution à l’arsenic : la relation ambivalente des habitants de Rouyn-Noranda avec la Fonderie Horne

L'édifice industrielle de la Fonderie Horne
La Fonderie Horne peut émettre jusqu'à 67 fois plus d'arsenic que ce qui est autorisé dans le Règlement provincial sur l'assainissement de l'atmosphère.PHOTO : Radio-Canada / Michel Labrecque
Désautels le dimanche, ICI Première.
Désautels le dimanchePublié le 7 juillet 2019

La Fonderie Horne est un joueur important à Rouyn-Noranda. Spécialisée dans le recyclage de concentrés miniers et d'appareils électroniques, l'entreprise est le premier employeur de la ville. Cependant, les habitants de la région ont récemment appris que la Fonderie émettait, et ce, en toute légalité, 33 fois plus d'arsenic que la norme québécoise. Elle aurait même le droit, si elle le souhaitait, d'en émettre jusqu'à 67 fois plus.

En parallèle, une étude de biosurveillance révélait que les enfants d'âge préscolaire d'un quartier à proximité de l'entreprise avaient un taux d'arsenic dans les ongles près de 4 fois plus élevé que la norme. Michel Labrecque s'est rendu à Rouyn-Noranda et a rencontré des habitants tiraillés entre le souci de préserver l'économie de la ville et leur désir de vivre dans un environnement sain.