•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Coupures dans les services aux franco-ontariens : Analyse avec Chantal Hébert

Désautels le dimanche, ICI Première.
Audio fil du dimanche 25 novembre 2018

Coupures dans les services aux franco-ontariens : Analyse avec Chantal Hébert

Ontario : coupes dans les services aux francophones

Chantal Hébert au micro de Stéphan Bureau.
Chantal HébertPHOTO : Radio-Canada / Olivier Lalande
Désautels le dimanche, ICI Première.
Désautels le dimanchePublié le 25 novembre 2018

Après le tollé généré par sa décision d'abolir le Commissariat aux services en français et d'abandonner le projet de création d'une université francophone, le gouvernement Ford a fait un pas de côté, vendredi. Comme autres options, il a annoncé la création d'un poste de commissaire aux services en français, qui relèvera de l'ombudsman. Il réinstalle en outre le ministère des Affaires francophones, qu'il avait supprimé à son arrivée au pouvoir, l'été dernier. Finalement, le projet de création d'une université francophone est dorénavant subordonné au rétablissement des finances publiques.

Il reste que la levée de boucliers des Franco-Ontariens est inégalée depuis les tentatives du gouvernement conservateur de Mike Harris de fermer l'hôpital Montfort à la fin des années 1990; une colère qui traduit la distance entre le gouvernement Ford et la minorité francophone de la province. Chantal Hébert, chroniqueuse politique au Toronto Star et elle-même franco-ontarienne, analyse pour nous cette semaine mouvementée en Ontario.