•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

LIVRE – La guerre par d'autres moyens : Entrevue avec Mathieu Arès

Désautels le dimanche sur ICI Première.
Rattrapage du 9 mai 2021 : COVID-19 en Inde, et analyse des élections en Écosse

LIVRE – La guerre par d'autres moyens : Entrevue avec Mathieu Arès

LIVRE: La guerre par d’autres moyens : rivalités économiques et négociations commerciales au XXIe siècle

Page couverture du livre « La guerre par d'autres moyens»(g) représentant quatresfauteuils dont les dossiers sont aux couleurs des drapeaux de la Chine, des États-Unis, de l'Union Européenne et du Canada.
Mathieu Arès(d), l'un des trois codirecteurs de l’ouvrage(g) « La guerre par d'autres moyens», aux Presses de l'Université de Montréal (PUM)PHOTO : PUM / IEIM-UQAM
Désautels le dimanche sur ICI Première.
Désautels le dimanchePublié le 9 mai 2021

Après la Seconde Guerre mondiale, le système commercial multilatéral s'est construit sur la vision libérale de paix et de prospérité partagée. On l'a aussi, dans un premier temps, considéré comme un frein au socialisme et au protectionnisme européens avant de le voir comme un système pénalisant les pays en voie de développement. Sur fond de la montée en puissance de la Chine, du Brexit, des velléités protectionnistes un peu partout dans le monde, notamment aux États-Unis, et d'une économie toujours plus interdépendante, cet ouvrage fait le point sur les diverses initiatives commerciales et les stratégies de négociation nationale. Michel Désautels s'entretient avec un des trois codirecteurs de l'ouvrage, Mathieu Arès, professeur agrégé à l'École de politique appliquée de l'Université de Sherbrooke et membre du CEIM, le Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation de l'UQAM.

La guerre par d'autres moyens : rivalités économiques et négociations commerciales au XXIe siècle (Nouvelle fenêtre), sous la direction de Mathieu Arès, Éric Boulanger et Éric Mottet, aux Presses de l'Université de Montréal (PUM).