•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le droit et la dysphorie de genre : Entrevue avec Me Maxime Saint-Hilaire

Désautels le dimanche sur ICI Première.

Dysphorie de genre : l’état du droit

Un symbole transgenre
La tendance des jugements canadiens, en ce moment, penche vers le droit à l’égalité, celui de l’expression de l’identité et du genre, mais les répercussions sur les mineurs peuvent être dommageables quand on sait qu’à cette période de la vie, l’identité n’est pas encore très affirmée.PHOTO : getty images/istockphoto / Bulat Silvia
Désautels le dimanche sur ICI Première.
Désautels le dimanchePublié le 14 février 2021

Le droit est en pleine évolution, cherchant à établir un équilibre entre d'une part l'intérêt des mineurs et d'autre part la défense du droit de l'identité et du genre. Navigant entre les deux impératifs, les cours, au cas par cas, tranchent, établissant une jurisprudence qui se greffe à des textes de loi eux-mêmes en pleine redéfinition. Michel Désautels discute de la situation juridique avec Maxime Saint-Hilaire, professeur à la Faculté de droit de l'Université de Sherbrooke.