•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Trois policiers assis sur l'arrière d'un camion et un homme prend la température de l'un d'eux.
Un travailleur de la santé prend la température d'un policier congolais alors que des cas de coronavirus ont été détectés dans la région.PHOTO : Reuters / Olivia Acland
Publié le 22 mars 2020

Plus tôt cette semaine, l'Organisation mondiale de la santé appelait l'Afrique à se réveiller et à prendre des mesures aussi efficaces que radicales pour freiner la propagation de la COVID-19. Si, sur place, les écoles et universités avaient déjà été fermées depuis quelques jours, ce n'est que vendredi que la plus grande confrérie religieuse du pays, les mourides, a accepté d'annuler la prière hebdomadaire dans la grande mosquée de Dakar. Marie-France Abastado a joint des personnes interviewées dans le cadre de la série Rêver l'Afrique pour prendre des nouvelles du Sénégal.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser