•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La littérature canadienne et la barrière des langues : Entrevue avec David Homel

Désautels le dimanche, ICI Première.
Audio fil du dimanche 20 janvier 2019

La littérature canadienne et la barrière des langues : Entrevue avec David Homel

Les deux solitudes de la littérature canadienne

L'écrivain David Homel
L'écrivain David HomelPHOTO : Radio-Canada / Philippe Couture
Désautels le dimanche, ICI Première.
Désautels le dimanchePublié le 20 janvier 2019

Le roman La femme qui fuit, d'Anaïs Barbeau-Lavalette (Nouvelle fenêtre), a été traduit en anglais et se retrouve sur la liste des livres retenus pour le concours Canada Reads, (Nouvelle fenêtre) diffusé sur les ondes de CBC. Les auteurs francophones parviennent-ils à toucher un lectorat anglophone? Et qu'en est-il en sens inverse? Nous avons demandé à David Homel, romancier et traducteur, de nous faire part de son regard sur la situation.