•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Désautels le dimanche sur ICI Première.
Désautels le dimanche sur ICI Première.
Désautels le dimanche

Rattrapage du 17 avril 2022 : De la boxe pour l’avenir des jeunes, et des adhésions à l’OTAN

Résumé

Anne-Françoise Hivert fait un reportage sur la Finlande et la Suède qui envisagent une adhésion à l'OTAN; Frédéric Arnould se penche sur le projet de l'usine Rivian en Georgie; l'auteur Hugo Séguin donne une entrevue sur le livre Lettre aux écolos impatients; Nancy Caouette fait le point sur la Philo-Boxe, de la boxe pour l'avenir des jeunes; Frank Desoer explique quel est l'avenir du centre-ville de Montréal; le réalisateur Bruno Carrière donne une entrevue sur 1948, L'affaire silicose : l'histoire d'une injustice; Michel Labrecque fait un reportage sur le documentaire Je pleure dans ma tête; et Lydie Dubuisson fait une entrevue sur la pièce de théâtre Pipeline.

  • 10 heures 6 minutes

    Sommaire de l'émission avec Michel Désautels

  • 10 heures 10 minutes

    Adhésion possible de la Finlande et de la Suède à l’OTAN : Entrevue

    La première ministre suédoise Magdalena Andersson(g) et la première ministre finlandaise Sanna Marin(d)

    La Finlande et la Suède veulent adhérer à l’OTAN

    Les deux pays, même s'ils n'en sont pas membres, entretiennent depuis plusieurs années des relations étroites avec l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) grâce à différents accords de coopération. Toutefois, l'agression russe sur l'Ukraine a fait basculer les opinions publiques finlandaise et suédoise, désireuses désormais que les États bénéficient de la protection de l'organisation. Les explications de la correspondante en Scandinavie du quotidien Le Monde, Anne-Françoise Hivert.
  • 10 heures 21 minutes

    Le projet de l'usine Rivian en Georgie : Reportage de Frédéric Arnould

    « Nous sommes contre l'usine de Rivian », est-il écrit en anglais sur un panneau.

    Un projet vert qui menace l’environnement

    Dans la région d'Atlanta, au sud des États-Unis, le projet de construction d'une immense usine de camions électriques suscite la controverse. Des citoyens et des écologistes s'y opposent en raison de son incidence sur la qualité de vie et l'environnement. Frédéric Arnould raconte l'histoire de ce projet qui n'est peut-être pas aussi vert que le prétendent son promoteur, la compagnie californienne Rivian, et l'État de la Georgie, qui l'appuie.
  • 10 heures 33 minutes

    Le livre – Lettre aux écolos impatients : Entrevue avec l'auteur Hugo Séguin

    Le livre « Lettre aux écolos impatients et à ceux qui trouvent qu'ils exagèrent », de Hugo Séguin, chez Écosociété.

    LIVRE : Lettre aux écolos impatients et à ceux qui trouvent qu'ils exagèrent

    Selon le défenseur de l'environnement Hugo Séguin, le mouvement environnemental a perdu ses repères. Devant l'urgence climatique, plusieurs s'accrochent à des solutions insatisfaisantes, alors que d'autres délaissent les instances de décision et se replient sur l'action hyperlocale. Or, le temps presse, et pour obtenir des résultats significatifs, il faut maintenant faire des choses que nous n'avons jamais faites. Entretien.
  • 10 heures 44 minutes

    Question du concours du livre et le nom du gagnant

    Les pages couvertures des livres de la semaine

    Concours du livre et le nom du gagnant

    Vous aimeriez lire Lettre aux écolos impatients et à ceux qui trouvent qu'ils exagèrent, d'Hugo Séguin, paru chez Écosociété. Nous vous invitons à répondre à la question suivante:
  • 10 heures 46 minutes

    Philo-Boxe, boxer pour l'avenir des jeunes : Reportage de Nancy Caouette

    Le fondateur de Philo-Boxe Karim Copry ( au centre en bas) et son partenaire, l’entraîneur Massyl Lardjane ( debout 3e de la gauche), et des jeunes de Philo-Boxe de Côte-des-Neiges.

    Philo-Boxe, du ring à la philosophie

    L'organisme montréalais Philo-Boxe propose depuis quelques années des ateliers de boxe suivis de discussions qui aident les jeunes participants, issus de quartiers multiethniques, à développer un équilibre dans leur vie, dans le respect d'eux-mêmes et des autres. Prévention de la criminalité et du décrochage scolaire, meilleure insertion dans la société d'accueil : lorsque les gants tombent, les langues se délient, et bien des problèmes peuvent être résolus. Reportage de Nancy Caouette.
  • 11 heures 6 minutes

    Sommaire de la 2e heure

  • 11 heures 8 minutes

    L'avenir du centre-ville de Montréal : Reportage de Frank Desoer

    La future Place Oscar Peterson au centre-ville de Montréal.

    Le centre-ville de Montréal à la recherche d'un nouveau souffle

    Après deux années de pandémie et de confinement, le centre-ville de Montréal tente tant bien que mal de reprendre vie. Là comme ailleurs, les effets combinés de la COVID, du télétravail et de l'essor du commerce en ligne sont appelés à transformer le paysage commercial et urbain de manière durable. Déjà, différents acteurs économiques s'affairent à trouver des moyens créatifs pour assurer la revitalisation du centre-ville de la métropole québécoise. Frank Desoer nous en donne un aperçu.
  • 11 heures 21 minutes

    Le documentaire – L’affaire silicose, l’histoire d’une injustice : Entrevue

    Une équipe de tournage à l'extérieur

    DOCUMENTAIRE : 1948, l’affaire silicose : l’histoire d’une injustice

    En mars 1948, le journaliste Burton LeDoux publie dans la revue Relations un article qui met en lumière les ravages de la silicose, maladie industrielle qui a causé la mort de dizaines de mineurs de Saint-Rémi-d'Amherst, localité des Laurentides déjà surnommée « Le village des veuves ». La publication crée une onde de choc. Dans son documentaire, qui présente des entrevues avec des historiens et témoins de l'époque, le réalisateur Bruno Carrière nous fait revivre le drame de ces familles décimées par la silicose, mais nous fait également découvrir une extraordinaire histoire de journalisme d'enquête, qui mettra au jour le premier grand scandale des maladies industrielles au Québec.
  • 11 heures 34 minutes

    Le documentaire – Je pleure dans ma tête : Reportage de Michel Labrecque

    L'affiche du film Je pleure dans ma tête où l'on voit un enfant se tenir la tête avec ces deux mains.

    Je pleure dans ma tête, un documentaire sur l'accueil des réfugiés

    Au moment où nous accueillons des réfugiés ukrainiens, afghans et de nombreux pays, la documentariste québécoise Hélène Magny s'interroge sur la capacité des écoles québécoises de bien comprendre les enfants réfugiés qui arrivent chez nous. Son film, intitulé Je pleure dans ma tête, suit Garine Papazian Zohrabian, une intervenante spécialisée dans les traumatismes de guerre, dans sa croisade pour sensibiliser les directions d'écoles. Car il est facile de poser de mauvais diagnostics de comportement si on ne comprend pas la souffrance de ces très jeunes réfugiés. Reportage de Michel Labrecque.
  • 11 heures 45 minutes

    La pièce de théâtre Pipeline : Entrevue avec Lydie Dubuisson

    L’associée artistique du Black Theatre Workshop, Lydie Dubuisson

    Pipeline : quand le théâtre construit des passerelles

    Le théâtre montréalais La Licorne s'associe avec le Black Theatre Workshop, la compagnie de théâtre noire la plus ancienne au Canada, elle aussi montréalaise, afin de produire Pipeline, une pièce de la dramaturge afro-américaine Dominique Morisseau. On y relate le drame d'une mère noire américaine qui tente désespérément d'éviter que son fils ne se retrouve pris dans la spirale infernale qui mène les jeunes hommes noirs directement de l'école à la prison. Cette collaboration entre les deux compagnies théâtrales est inédite, la distribution étant parfaitement bilingue et la pièce étant jouée d'abord en anglais puis en français. C'est l'occasion de tisser des liens entre les deux communautés, comme nous explique l'associée artistique du Black Theatre Workshop, Lydie Dubuisson.
  • 11 heures 57 minutes

    À surveiller aux Années lumière avec Sophie-Andrée Blondin

  • 11 heures 58 minutes

    Mot de la fin avec Michel Désautels