•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Début de la campagne de vaccination contre l’influenza

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du mardi 27 septembre 2022

Début de la campagne de vaccination contre l’influenza

Vaccination contre l'influenza

Un homme tousse.
La campagne de vaccination débute plus tôt qu’à l’habitude en Abitibi-Témiscamingue.PHOTO : getty images/istockphoto/klebercordeiro
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 27 septembre 2022

La campagne de vaccination annuelle contre l'influenza commence en Abitibi-Témiscamingue.

Depuis lundi, il est possible de prendre un rendez-vous par l'entremise du portail Clic Santé ou par téléphone au 1 844 616-2016 pour recevoir une dose de vaccin.

La vaccination débutera dans deux semaines, soit dans la semaine du 10 octobre.

Katia Châteauvert, du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue, estime qu’habituellement plus de 18 000 personnes reçoivent le vaccin annuellement dans la région.

La clientèle visée pour la vaccination pour la grippe, c’est les gens âgés de 6 mois à 74 ans qui sont atteints de maladie chronique. Par exemple, le diabète, le système immunitaire affaibli, maladie du coeur, des poumons, du rein. Les gens de 75 ans sont aussi visés, les femmes enceintes au deuxième et troisième trimestre et les personnes qui vivent sous le même toit que ces gens-là qui sont plus à risque. Il y a aussi bien sûr les travailleurs de la santé qui sont en contacts étroits avec les gens à risque, énumère-t-elle.

Katia Châteauvert souligne qu’il est aussi possible de prendre un rendez-vous pour recevoir une dose de vaccin contre l’influenza et en même temps de se faire vacciner contre la COVID-19.

On est même rendus pour certaines personnes à une cinquième dose [de vaccin contre la COVID] tout dépendant des conditions des gens. L’intervalle entre la dernière dose [et la suivante] c’est cinq mois et [après] la maladie c’est trois mois. Les gens peuvent venir sans rendez-vous ou avec prise de rendez-vous, explique la directrice de la campagne de vaccination contre la COVID-19.