•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Fiona de l'intérieur  :  l'aventure de Sophie Laliberté se poursuit

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du lundi 26 septembre 2022

Fiona de l'intérieur  :  l'aventure de Sophie Laliberté se poursuit

Sur les traces de la tempête Fiona en voilier

Sophie Laliberté et John Michael Cotgrave sourient sur leur voilier.
Sophie Laliberté et John Michael Cotgrave ont pu rassurer leur entourage grâce aux réseaux sociaux.PHOTO : Gracieuseté : Sophie Laliberté
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 26 septembre 2022

Admirer des icebergs au Labrador en voilier puis adapter l'itinéraire pour éviter la tempête Fiona en peu de temps, c'est ce qu'à vécu Sophie Laliberté au cours des derniers jours.

Sophie Laliberté a quitté Rouyn-Noranda l’an dernier pour rejoindre son ami John Michael Cotgrave et sillonner le continent. La semaine dernière, malgré le faible réseau internet, les deux voyageurs ont pu trouver un endroit où se réfugier. La tempête Fiona a causé d’importants dégâts samedi dans l’est du Canada.

Un des meilleurs plans c’est de se sortir de la trajectoire [de la tempête], mais ce n’est pas toujours réalisable. Sinon dans les autres choix, il y a toujours le fait de se trouver un endroit qui serait quand même assez protégé. À ce moment-là, il faut quand même être assez inventifs avec les cordes d’amarrages pour faire un peu comme une toile d’araignée et être sûr que le bateau ne va pas heurter ou cogner trop souvent sur le quai, décrit-elle.

Sophie Laliberté raconte qu’ils ont pu s’arrêter dans une baie à une quarantaine de kilomètres de Blanc-Sablon.

On a eu le restant de Fiona. Ça a été quand même stressant de voir toutes les images, de voir toute la dévastation que Fiona semait derrière elle et de savoir que ça s’en venait sur nous, dit-elle.