•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

À vélo pour la SLA, Hugo Lambert s'arrête à Rouyn-Noranda

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du mercredi 31 août 2022

À vélo pour la SLA, Hugo Lambert s'arrête à Rouyn-Noranda

Il traverse le Canada à vélo pour la lutte contre la maladie de Lou Gehrig

Hugo Lambert, roulant sur son vélo, au centre-ville de Rouyn-Noranda.
Hugo Lambert lors de son passage au centre-ville de Rouyn-Noranda.PHOTO : Radio-Canada / Emily Blais
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 31 août 2022

Le Montréalais Hugo Lambert est de passage à Rouyn-Noranda pendant sa traversée du Canada à vélo.

L'homme de 28 ans veut ainsi amasser des fonds pour la recherche sur la sclérose latérale amyotrophique (SLA), aussi connue sous le nom de maladie de Lou Gehrig.

Hugo Lambert, qui vient tout juste de terminer une maîtrise en criminologie, a perdu sa mère à cause de cette maladie, il y a un an et demi.

Je me suis dit : ''Quitte à faire quelque chose pour toi, pourquoi ne pas faire quelque chose pour les autres et en mémoire de ta maman''. C’est ce que j’ai décidé de faire, de traverser le Canada pour amasser des fonds afin de soutenir les personnes atteintes et un jour trouver une solution, un remède à cette maladie qui n'en a pas encore, a-t-il expliqué en entrevue à l’émission Des matins en or.

Hugo Lambert, lors d'une pause au bord du lac Osisko.

Hugo Lambert, lors d'une pause au bord du lac Osisko.

Radio-Canada / Emily Blais

Parti de Vancouver le 18 juillet, Hugo Lambert aura parcouru 5000 km au bout de son aventure, à Montréal. Il a récolté 45 000 $ jusqu'ici. Il affirme que certaines portions de son voyage ont été difficiles physiquement et mentalement.

Les Plaines, c’est long longtemps, y a pas grand-chose, pas grande stimulation. Tu es vraiment tout seul sur ton vélo pendant des kilomètres et des kilomètres. C’est dur sur le moral, surtout avec le vent en pleine face, c’est compliqué. Il faut vraiment que tu te rappelles pourquoi tu fais ça et la raison d’être de ton voyage, a-t-il souligné.

Hugo Lambert partira dans quelques jours vers Montréal pour terminer son aventure en compagnie de son père et de son frère.

- Pour écouter l’entrevue intégrale, cliquez sur l’audiofil