•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Une bataille de la 117 particulière pour les Tremblay de Rouyn-Noranda

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du mercredi 17 août 2022

Une bataille de la 117 particulière pour les Tremblay de Rouyn-Noranda

Des frères de Rouyn-Noranda pourraient s’affronter lors des matchs Huskies-Foreurs

Les frères Tremblay, posant un peu dos à dos, dans l'uniforme des Citadelles de Rouyn-Noranda.
Les frères Jeff et Mathis Tremblay sont deux produits de l'organisation des Citadelles de Rouyn-Noranda.PHOTO : Gracieuseté
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 17 août 2022

Les camps d'entraînement des équipes de hockey junior majeur de la région ont une saveur bien particulière cette année, alors que les frères Tremblay de Rouyn-Noranda, soit Jeff chez les Huskies et Mathis chez les Foreurs, pourraient s'affronter à l'occasion de la Bataille de l'Abitibi en matchs préparatoires.

Ce serait assez spécial qu’on se rencontre dans l’une des deux parties, jeudi ou vendredi, a mentionné Jeff, l’aîné, un défenseur de 18 ans invité au camp des Huskies pour la deuxième fois, en entrevue à l’émission Des matins en or.

Invité à dire s’il hésiterait à plaquer son jeune frère si l’occasion se présentait, Jeff a répondu: Non, il n’y a pas d’amis dans un camp!

Pour sa part, Mathis, 16 ans, défenseur lui aussi, a été repêché par les Foreurs de Val-d’Or en 6e ronde, 94e rang au total, en juillet dernier. Ça lui fait d’ailleurs un peu bizarre de se retrouver dans le camp de l’ennemi juré de Rouyn-Noranda, a-t-il confié au cours de la même entrevue.

C’était un drôle de sentiment, quand j’ai été repêché, parce que je me trouvais à l’aréna comme moniteur à l’Académie des Citadelles. J’étais entouré de deux joueurs et de deux entraîneurs des Huskies, je me suis donc fait taquiner un peu! Je suis content d’avoir été repêché, c’était mélangé comme émotions et je vais trouver ça plus drôle quand je vais les battre! J'aimerais vraiment ça, vivre la rivalité du mauvais côté selon les gens de Rouyn!, a lancé Mathis en rigolant.

Émotion et fierté pour les parents

À moins de surprises au camp, Mathis va poursuivre son développement avec les Forestiers midget AAA d’Amos cette saison, tandis que Jeff pourrait se joindre aux Cougars de Lennoxville dans le réseau collégial.

Mais en attendant, leurs parents, Mélanie Lessard et Bruno Tremblay, savourent ces moments. C'est beaucoup d’émotion, de fierté et de joie. Nous sommes contents pour nos enfants qu’ils soient rendus là, ils ont mis beaucoup d’efforts et fait des sacrifices, a souligné Mme Lessard.

Ils ont tout le temps poussé et progressé là-dedans, ça n’a jamais été un problème de se lever le matin, a rajouté M. Tremblay.

Soudainement pris au milieu de la rivalité Huskies-Foreurs, les parents n’ont d’autre choix, pour l’instant du moins, que d’être partisans des deux équipes. On va encourager nos deux garçons!, a lâché Mélanie Lessard.

Étant à Rouyn-Noranda depuis plusieurs années maintenant, on s’est facilement acclimatés au phénomène Huskies, les jeunes ont porté ce chandail au hockey mineur, on a plus les Huskies tatoués sur le coeur, mais là, on est bien contents d’avoir les Foreurs dans le décor. C’est plus facile de suivre les enfants quand ils sont dans la région, a-t-elle signalé.

- Pour écouter l'entrevue intégrale, cliquez sur l'audiofil.