•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Quelques conseils pour bien camper dans la voiture

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du mardi 10 mai 2022

Quelques conseils pour bien camper dans la voiture

Dormir dans la voiture ou camper dans les campings?

Une chaise de camping devant le fleuve.
Le parc de la Promenade-BellerivePHOTO : Radio-Canada / Martin Thibault
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 10 mai 2022

Plusieurs raisons peuvent motiver les automobilistes à dormir dans leur voiture sur un terrain sans ou avec peu de services : économiser, contrer les difficultés à trouver de l'hébergement, éviter les pertes de temps.

Le photographe et créateur de contenu d’aventure indépendant, Jean-Sébastien Massicotte affirme que les éléments essentiels pour passer une bonne nuit dans un véhicule sont l’aération et le confort.

C’est vraiment important d’avoir une zone qui est vraiment confortable pour pouvoir dormir. On peut aérer. On soulignait l’élément moustique. Évidemment, c’est tout le temps un peu le compromis ou la réflexion qu’il faut avoir. Par contre, avec le phénomène de vanlife il y a une multitude d’accessoires qui apparaissent constamment, souligne celui qui est aussi natif de Rouyn-Noranda.

Jean-Sébastien Massicotte, en studio

Jean-Sébastien Massicotte, créateur de contenu d’aventure

Radio-Canada / Érik Chouinard

Jean-Sébastien Massicotte souligne également l’importance de respecter les lieux et l’environnement lorsqu'on passe la nuit dans un endroit improvisé ou sur un terrain aménagé.

Pour ceux qui préfèrent passer une ou plusieurs nuits dans un terrain de camping, l’heure est aux réservations.

Évidemment, il faudra peut-être faire un X sur notre camping préféré, notre site préféré pour notre date préférée, mais si on démontre un peu de souplesse, un peu d’ouverture, c’est sûr qu’il reste amplement de disponibilités, affirme Simon Tessier, président et directeur général de Camping Québec.

img1576

Camping regional de Malartic, piscine, accueil, bloc sanitaire, roulottes

Radio-Canada / Melanie Picard

Les emplacements pour campeurs saisonniers se font quant à eux beaucoup plus rares.

Il faut se rappeler que l'été dernier on s'est plaint dans certaines régions en disant que le tourisme n'était pas payant et qu'on allait taxer davantage les touristes. Et d'un autre côté, on leur offrait des sites à camper gratuits. C'est un peu un discours qui ne tient pas la route. Nous, s'il n'y a pas de terrain de camping de disponibles et qu'il manque d'espace, on est est là pour aider ces municipalités-là, indique le président et directeur général de Camping Québec.

Simon Tessier remarque également une augmentation du camping hivernal.