•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Les ambulanciers paramédicals en grève

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du mercredi 16 mars 2022

Les ambulanciers paramédicals en grève

Les ambulanciers affiliés à la CSN déclenchent une grève générale illimitée

Félix-Antoine Lafleur pose devant une camionnette aux couleurs de la CSN.
Félix-Antoine Lafleur, président du conseil central de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec pour la CSNPHOTO : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 16 mars 2022

Une centaine d'ambulanciers représentés par la CSN en Abitibi-Témiscamingue et dans le Nord-du-Québec ont déclenché une grève mercredi matin.

Les travailleurs sont sans convention collective depuis le 31 mars 2020. Les principales revendications touchent les horaires de faction et les salaires.

Les appels d’urgence seront traités de la façon habituelle pendant cette grève générale illimitée.

Ce sont des mesures qui sont beaucoup plus d’ordres administratives. En gros, c’est de mettre du sable dans l’engrenage de la facturation qui est un peu la vache à lait du financement du système préhospitalier du Québec. Si vous avez déjà pris l’ambulance, vous recevez une facture. Ces sommes-là, l’objectif c’est de compliquer la tâche pour l’employeur et le gouvernement au bout de la ligne pour se financer, affirme Félix-Antoine Lafleur, président du Conseil central de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec et ambulancier.

Les ambulanciers feront aussi du piquetage.

Pour écouter l'entrevue, cliquez sur l'audiofil.