•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Un renard arctique s’aventure à Matagami  :  « c’est une attraction »

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du lundi 7 février 2022

Un renard arctique s’aventure à Matagami  :  « c’est une attraction »

Un renard arctique s’aventure à Matagami : « c’est une attraction! »

Un renard arctique assis dans la neige près d'une entreprise.
Le renard arctique s'est rendu à quelques reprises au même endroit près du centre-ville de Matagami.PHOTO : Gracieuseté Photographie Josianne Carrier
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 7 février 2022

Un renard arctique fait beaucoup parler à Matagami ces jours-ci.

La présence de cet animal est plutôt rare dans ce secteur. André Carrier l’a aperçu pour la première fois près de son travail sur le boulevard Industriel la semaine dernière.

Il se trouvait à quelques kilomètres du centre-ville. Je travaillais à l’extérieur quand j’ai vu apparaître la petite boule blanche. J’ai vraiment été surpris parce que je n’ai jamais vu ça ici, décrit-il.

L’animal s’est laissé approcher à quelques mètres, si bien qu’André Carrier a appelé sa fille photographe pour qu’elle puisse prendre quelques clichés.

Le renard arctique est assis dans la neige et regarde en direction de la photogropahe.

Le renard arctique est resté immobile quelques minutes, laissant le temps à Josianne Carrier de capter toute sa beauté.

Gracieuseté Photographie Josianne Carrier

Je ne sais pas s’il va être encore ici cette semaine, mais c’est une attraction, indique André Carrier.

Pour Guillaume Szor, biologiste à la Direction de la gestion de la faune du Nord-du-Québec, il s’agit bel et bien d’un renard arctique.

Décrit comme un prédateur opportuniste, il pourrait s’être aventuré plus au sud pour se nourrir.

Comme son nom le dit, c’est une espèce qu’on retrouve habituellement dans les régions plus arctiques, indique le biologiste. On le retrouve principalement au Nunavut. Au Québec, on en a aussi au Nunavik, mais habituellement on le retrouve comme ça à l’intérieur des terres au nord du 55e parallèle. Sinon à la Baie-James, il va descendre presque jusqu’à Waskaganish des fois, mais il va se tenir soit sur la banquise ou dans les milieux côtiers à ces latitudes-là.

Le renard arctique est assis dans la neige.

L'animal pourrait s'être déplacé pour chasser le lagopède, un type de perdrix.

Gracieuseté Photographie Josianne Carrier

Les signalements de renard arctique ne sont pas fréquents selon le biologiste.

Guillaume Szor demande à la population de ne pas le nourrir.

On ne veut pas l’encourager à rester ici. Ce renard-là on veut qu’il puisse retourner par chez eux. C’est en se reposant simplement sur les ressources alimentaires qui sont disponibles dans son environnement qu’il va avoir envie à un moment donné de retourner dans le Nord, précise-t-il.