•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le froid extrême qui affecte les travailleurs à l'extérieur

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du vendredi 28 janvier 2022

Le froid extrême qui affecte les travailleurs à l'extérieur

Le froid extrême qui affecte les travailleurs à l'extérieur

Un employé fait la collecte de matières recyclables en hiver.
Vendredi matin, le thermomètre affichait moins 30 degrés Celsius en Abitibi-Ouest. Le refroidissement éolien était de moins 38.PHOTO : Gracieuseté : Entreprises JLR
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 28 janvier 2022

Le froid extrême qui affecte l'Abitibi-Témiscamingue depuis quelques semaines mène la vie dure à ceux qui doivent travailler à l'extérieur.

Le propriétaire des Entreprises JLR de La Sarre a retardé des collectes des déchets et matières recyclables pour tenter de protéger les employés du froid.

Les chutes de neige et bourrasques de vent n’aident en rien leur travail.

Avec la tempête de neige, les bacs sont pas mal tous enterrés. Les rues sont enneigées et là c’est plus difficile pour les employés de manipuler les bacs. Quand les gens, les citoyens déneigent leur cours, c’est important aussi de déneiger leurs bacs, rappelle Janel Lecours.

Un camion des Entreprises JLR.

Une dizaine de personnes des Entreprises JLR de La Sarre s'occupent de la collecte dans la plupart des municipalités d’Abitibi-Ouest.

Gracieuseté : Entreprises JLR

Il remarque aussi ces jours-ci que de la cendre est mal disposée dans les bacs.

Beaucoup de citoyens mettent leur cendre en vrac dans les bacs. Quand on vide le bac, ça fait un nuage de poussière et les employés ont ça dans les yeux, ce n’est pas plaisant. On demande aux citoyens de mettre ça dans des sacs de plastique ou dans des boîtes de carton, explique le propriétaire des Entreprises JLR de La Sarre.