•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Possibles ruptures de services dans le transport scolaire en Abitibi-Ouest

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du jeudi 20 janvier 2022

Possibles ruptures de services dans le transport scolaire en Abitibi-Ouest

De possibles ruptures de services dans le transport scolaire en Abitibi-Ouest

La Cité étudiante Polyno de La Sarre
La Cité étudiante Polyno de La Sarre PHOTO : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 20 janvier 2022

Des ruptures de services du transport scolaire en Abitibi-Ouest pourraient être annoncées en cas d'absence de chauffeurs d'autobus.

Le Centre de services scolaire du Lac-Abitibi (CSSLA) prévient les parents et les élèves du secteur que la COVID-19 pourrait avoir un impact sur son service au cours des prochaines semaines.

Trois transporteurs s’assurent que les élèves arrivent à l’heure à l’école en passant par 78 circuits.

Dans l’ensemble de nos trois transporteurs, on a quatre personnes qui peuvent remplacer. Ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir conduire un autobus scolaire. Ça prend des qualifications, des permis de conduire de classe 2 par exemple, avec une carte de compétence. Ça ne se trouve pas du jour au lendemain, explique le régisseur du transport scolaire du CSSLA, David Goulet.

La semaine dernière, une rupture de service avait été annoncée aux parents à Taschereau. La situation a finalement pu être réglée tout juste avant le retour en classe.

David Goulet indique que le transporteur et le conducteur concerné contacteront les parents en cas de rupture de service.

Par exemple, si un matin on arrive et qu’on a six chauffeurs d’autobus où il y a des éclosions de COVID, à ce moment-là on va devoir tricoter avec nos circuits. On pourrait peut-être faire face à un bris de service à ce moment-là, mais c’est la dernière chose que l’on veut faire, assure-t-il.