•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Don d'organe  :  la convalescence d’un duo mère-fille de Val-d’Or

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du jeudi 13 janvier 2022

Don d'organe  :  la convalescence d’un duo mère-fille de Val-d’Or

Don d'organe : la convalescence d’un duo mère-fille de Val-d’Or

Sabrina Lemay et sa fille Coralie.
Le rein est prélevé au CHUM où se trouvait Sabrina Lemay. Il est ensuite transporté à l'Hôpital Sainte-Justine pour procéder à la greffe.PHOTO : Gracieuseté
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 13 janvier 2022

Un mois et demi après avoir reçu un rein, Coralie Pedro se remet tranquillement de l'opération. L'adolescente de 12 ans est atteinte du lupus, une maladie auto-immune qui s'est attaquée à ses reins.

L’organe est un don de sa mère, Sabrina Lemay. En entrevue à Des matins en or quelques jours avant leur opération du 30 novembre, le duo espérait que le don d'organe se déroulerait sans embûche.

Tous les astres étaient super bien alignés parce qu’il n’y avait pas de symptômes de COVID alors la chirurgie a pu avoir lieu et en plus, il n’y avait pas de délestage à l’époque non plus parce que [le variant] Omicron n’était pas tant présent, rapporte Sabrina Lemay.

À Montréal pour le début de la convalescence, Sabrina Lemay et Coralie Pedro affirment se sentir bien.

« Pour l’instant, c’est sûr que je suis encore un petit peu fatiguée encore, mais je me sens libre. »

— Une citation de  Coralie Pedro

[Avant l’opération] Coralie était branchée à sa machine de dialyse et c’est vraiment ça qui lui permettait de nettoyer son corps et d’avoir l’énergie nécessaire et d’être en forme finalement. Chaque nuit, elle était branchée pendant une période de 12 à 14 heures à une machine dans sa chambre. C’est sûr que c’était extrêmement prenant pour Coralie. La famille s’est très bien adaptée. On a instauré des routines d’écouter des films avec elle dans sa chambre, mais on est content de les écouter dans le salon, décrit Sabrina Lemay.

Une dernière chirurgie attend Coralie Pedro avant de pouvoir rentrer en Abitibi-Témiscamingue. D’autres examens et suivis attendent aussi le duo.

Moi qui n'ai toujours pas de médecin de famille, je vais devoir m’en trouver un dans mon coin parce que je vais devoir être suivi de façon plus régulière juste pour s’assurer que le rein restant fait le travail nécessaire, rapporte-t-elle.

Coralie Pedro se réjouit de pouvoir reprendre ses activités sportives préférées notamment.