•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Une baisse de 27 % de l’assistance chez les Foreurs

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du mardi 9 novembre 2021

Une baisse de 27 % de l’assistance chez les Foreurs

Une baisse de 27 % de l’assistance chez les Foreurs

Des supporteurs dans un aréna
Plusieurs supporteurs des Foreurs étaient contents de retrouver les gradins de l'aréna.PHOTO : Radio-Canada / Marc-André Landry
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 9 novembre 2021

La direction des Foreurs de Val-d'Or note une baisse d'assistance de 27 % entre la saison 2019-2020 et 2021-2022 au Centre Agnico Eagle.

En octobre, les Foreurs ont attiré en moyenne un peu plus 1200 partisans par rencontre lors de six matchs à domicile. À Rouyn-Noranda, en cinq rencontres, près de 1400 personnes en moyenne se sont déplacées pour voir les Huskies sur la glace.

Des chiffres alarmants selon le président des Foreurs, Dany Marchand.

« C’est un problème auquel les Foreurs, mais [aussi] la ligue, on doit se pencher rapidement. »

— Une citation de  Dany Marchand

L’aide financière de la Ligue de hockey junior majeur du Québec attribuée en 2020 en raison de la pandémie n’est pas renouvelée pour la saison actuelle.

Évidemment, le passeport vaccinal limite certaines personnes à venir assister aux matchs. Le port du masque en tout temps, on le sent, c’est un irritant pour certaines personnes. La pandémie a amené des changements au niveau des habitudes. Il y a des gens qui sont plus craintifs. Il faut les comprendre. En même temps, on a un protocole sanitaire qui est extrêmement rigoureux donc c’est très sécuritaire d’assister aux matchs juniors. Ça fait parti des principaux facteurs qui expliquent ce qu’il se passe, dit-il.

Dany Marchand travaille maintenant avec son équipe à élaborer des stratégies pour attirer les partisans et le milieu corporatif pour soutenir l’organisation.

Si par exemple 25 % de la population, on dit 15 000 personnes s’engageaient à 4 ou 5 matchs par année, pas pour les 34 matchs, 4 ou 5 matchs par année, il n’y en a pas de problème. En fait, on vient d’assurer la pérennité de l’organisation à court, moyen et long terme. On ne demande pas à tout le monde de s’investir, à tout le monde de s’engager, à tout le monde d’être présent à tous les matchs. On demande un effort minimal, soutient le président des Foreurs de Val-d’Or.