•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Manque d’arbitres  :  « la situation est préoccupante en Abitibi-Témiscamingue »

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du jeudi 23 septembre 2021

Manque d’arbitres  :  « la situation est préoccupante en Abitibi-Témiscamingue »

Pénurie d’arbitres : « la situation est aussi préoccupante en Abitibi-Témiscamingue »

Un arbitre de hockey mineur.
Un arbitre de hockey mineur.PHOTO : Radio-Canada
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 23 septembre 2021

Le manque d'arbitres dans la région préoccupe le directeur général de Hockey Abitibi-Témiscamingue.

Marc Désilet rapporte des difficultés à trouver des officiels pour une dizaine de matchs du programme sport-études de la Ligue de Hockey d'Excellence du Québec, prévu au cours des prochaines fins de semaine.

Il s’attend à ce que la situation se détériore au début de la saison régulière à la mi-octobre.

Plusieurs vétérans ont choisi de quitter le navire. Depuis l’an dernier, Hockey Québec a établi que les officiels seraient désormais des travailleurs autonomes. Qui dit travailleurs autonomes, dit évidemment que les associations vont devoir émettre des T4A. C’est le relevé qui fait en sorte qu’ils doivent déclarer leurs revenus. Vous comprendrez que c’est une situation préoccupante, décrit Marc Désilet.

Pour Marc Désilet, l’annulation de deux matchs de hockey à Sherbrooke la fin de semaine dernière en raison de la pénurie d’arbitres n'est pas un nouveau phénomène. Le directeur général de Hockey Abitibi-Témiscamingue craint toutefois que la situation se détériore.

On a quand même un volume de 1600 matchs à remplir pour une saison régionalement en Abitibi-Témiscamingue, dit-il. 1600 matchs, ça demande beaucoup d’effectifs. Ce qu’on va demander en début de saison c’est d’être imaginatif. De dire d’utiliser peut-être le moins possible le système à trois dans les petites catégories et se concentrer à un système à deux officiels qui peuvent très bien faire le travail.