•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Lendemain électoral, des élus se prononcent

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du mardi 21 septembre 2021

Lendemain électoral, des élus se prononcent

« Je m’attends à un petit peu à plus dans la circonscription Abitibi-Baie-James »

Une photo de Martin Ferron dans l'hôtel de ville.
Martin Ferron, maire de Malartic et préfet de la MRC de la Vallée-de-l'OrPHOTO : Radio-Canada / Mélanie Picard
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 21 septembre 2021

Le portrait dans Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou et Abitibi-Témiscamingue reste le même avec la réélection des deux députés sortants. La préfète de la MRC de Témiscamingue et le président de la conférence des préfets se prononcent sur les résultats des élections fédérales.

Claire Bolduc considère que les gens sont allés vers des valeurs sûres et que les bloquistes Sébastien Lemire et Sylvie Bérubé ont fait un travail de terrain efficace.

[Sébastien Lemire] a aussi permis que plusieurs de nos préoccupations soient portées à Ottawa, rapporte la préfète de la MRC de Témiscamingue.

Pout le président de la conférence des préfets, Martin Ferron, Sylvie Bérubé est un peu moins présente.

« Je m’attends à un petit peu à plus dans la circonscription Abitibi-Baie-James[-Nunavik-Eeyou]. »

—  Martin Ferron
La députée bloquiste sortante Sylvie Bérubé et son équipe.

La députée bloquiste Sylvie Bérubé et son équipe lors de la soirée électorale.

Radio-Canada / Marc-André Landry

Peu de changements ont été apportés au Parlement lors des élections fédérales avec Justin Trudeau à la tête d’un gouvernement minoritaire.

C’est un retour à la case départ pour le président de la conférence des préfets, Martin Ferron.

Le message est que je pense qu’on aime ce genre de gouvernement-là, qui est un gouvernement minoritaire qui oblige la négociation et le travail avec les autres partis pour passer des budgets, pour faire aller de l’avant des projets de loi. Ça apporte une dynamique complètement différente qu’un gouvernement majoritaire, évalue-t-il.

Pour écouter l’analyse de Claire Bolduc et de Martin Ferron, cliquez sur l’audiofil.