•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Discussion  :  Une nouvelle œuvre publique à l'hôpital de Ville-Marie

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du lundi 20 septembre 2021

Discussion  :  Une nouvelle œuvre publique à l'hôpital de Ville-Marie

Une nouvelle œuvre publique à l'hôpital de Ville-Marie

Des motifs de cèdre, de bouleau et de vague forment l'oeuvre de plusieurs sections. L'artiste Camille Rajotte est assise sur une partie de son oeuvre en forme de banc.
Camille Rajotte travaille sur ce projet depuis deux ans.PHOTO : Radio-Canada / Janis Rivard
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 20 septembre 2021

L'artiste Camille Rajotte, spécialisée en aménagement urbain, a complété vendredi l'installation de deux jours de son oeuvre À travers les bois

De la salle d'attente de l'urgence, les patients peuvent apercevoir une raquette de marche traditionnelle.

C’est une œuvre que je voulais vraiment ancrée dans le lieu. J’ai vraiment pris le temps de faire des recherches sur Ville-Marie, sur le mode de vie, sur les différentes essences d’arbres, sur le lac. C’est tous ces éléments-là que j’ai essayé de mettre en valeur dans une œuvre, décrit Camille Rajotte, originaire de Québec.

L'oeuvre est composée de plusieurs sections qui permettent aux piétons de circuler.

L'œuvre permanente À travers les bois se trouve près du stationnement de l’hôpital de Ville-Marie.

Radio-Canada / Janis Rivard

Des motifs de cèdre, de bouleau et de vague sont présents sur les quatre panneaux en métal noir. Ceux-ci, une fois superposés, forment la raquette traditionnelle. La nuit, des lumières sont installées à même l'œuvre pour offrir une appréciation différente.

Le projet a été réalisé dans le cadre de la Politique d'intégration des arts à l'architecture, aussi appelée la politique du 1 %.

C’est 1 % du budget des subventions gouvernementales attribuées à des bâtiments qui sont obligatoirement redirigés vers un projet d’art [...]. Ici, ils ont donné les lignes directrices de faire une œuvre dont on aurait vue de la salle d’attente des urgences, mais qui serait aussi une placette. Il y a différents éléments, il y a des bancs aussi, explique l’artiste spécialisée en aménagement urbain.

Les artistes sont donc appelés à soumettre leur projet et passer devant un jury qui sélectionne l'œuvre qui correspond le mieux aux demandes des investisseurs.