•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Une nouvelle coopérative agricole voit le jour en Abitibi-Témiscamingue

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du mercredi 1 septembre 2021

Une nouvelle coopérative agricole voit le jour en Abitibi-Témiscamingue

Une nouvelle coopérative agricole voit le jour en Abitibi-Témiscamingue

Une femme sourit derrière un kiosque avec une table remplie de légumes.
La Coop la Hutte souhaite offrir des légumes locaux plus tard durant l'automne.PHOTO : Gracieuseté de la Coop la Hutte
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 1 septembre 2021

La Coopérative La Hutte, nouvelle de cette année, veut se démarquer dans son offre avec une alimentation en sol vivant et son panier hebdomadaire de légumes d'automne.

Janie Jalbert-Senneville, coopérante agricultrice, explique que la coopérative souhaite prolonger la possibilité de se procurer des légumes locaux comme cela se fait dans les marchés publics en été.

Les marchés souvent ferment assez tôt et nous autres, notre but c’est d’offrir des légumes jusque tard dans la saison parce qu’il y a beaucoup de récoltes en ce moment. Ça continue à pousser malgré la fermeture des marchés. Alors c’est d’offrir des produits le plus longtemps possible dans l’automne, fait-elle valoir.

Des légumes disposés sur une nappe carottée sur une étagère en bois.

La Coop la Hutte cultive plus d'une vingtaine de variété de légumes.

Gracieuseté

Il est possible de se procurer deux types d’abonnement à la Coopérative : un abonnement pour un panier hebdomadaire de légumes d’automne, ou un abonnement de type « ardoise » où l’on vient choisir ses légumes au kiosque chaque semaine.

L’alimentation en sol vivant

Janie Jalbert-Senneville décrit ce concept comme un type d’agriculture qui minimise le travail du sol.

On essaie de réduire notre empreinte sur le sol, de garder le sol le plus vivant possible. On n’est pas mécanisé. On travaille avec des outils manuels. Sur une petite surface, ça reste possible. Le but, aussi, c’est d’amener beaucoup de matière organique, de carbone dans le sol, ce qui fait qu’à long terme, le sol va s’autorégénérer, précise-t-elle.

Pour écouter l'entrevue complète, cliquez sur l'audiofil.

Parmi les variétés de légumes cultivés à la Coop la Hutte, on compte les traditionnels légumes de conservation, comme les betteraves, les patates et les carottes, et aussi des légumes un peu moins connus, comme le chou chinois, le bok choy et le chou rave.

Les paniers seront offerts du 3 septembre au 5 novembre, et il est toujours possible de s’inscrire.