•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La FIQ demeure inquiète pour les soins à la population

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du lundi 2 août 2021

La FIQ demeure inquiète pour les soins à la population

Obstétrique : la FIQ demeure inquiète pour les soins à la population

L'hôpital de Ville-Marie
L'hôpital de Ville-MariePHOTO : Radio-Canada / Tanya Neveu
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 2 août 2021

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ-SISSAT) réitère son inquiétude au sujet des services en obstétrique dans la région.

Vendredi dernier, on apprenait que la rupture de service en obstétrique à l’hôpital de Ville-Marie était prolongée jusqu’au 30 août. Cet hôpital est en rupture depuis le 29 avril.

L’annonce de Québec, en juin, d’octroyer un montant de 600 000 $ à l’Abitibi-Témiscamingue pour créer six postes d'infirmières cliniciennes tarde à se concrétiser selon le président de la FIQ en Abitibi-Témiscamingue, Jean-Sébastien Blais.

Ces postes-là ne sont pas affichés encore, donc cet argent-là n'est pas utilisé. Le fond de l'idée est vraiment bon, mais tant qu'on n'a pas plus de personnes pour travailler en Abitibi-Témiscamingue, c'est comme un reflet d'aller créer davantage de postes, parce qu'on n'aura personne pour les occuper, souligne-t-il.

Je tiens à redire les propos du ministre Carmant quand il avait dit "on est confiant qu'il y a des gens d'ailleurs au Québec qui vont vouloir venir s'établir en Abitibi-Témiscamingue parce qu'on crée de beaux postes". C'est malheureux, mais je n'ai pas l'impression que de juste créer de beaux postes c'est suffisant pour que les gens aient envie de traverser le parc de La Vérendrye. Je pense que c'est utopique de penser ça. Je pense que si on crée des postes, mais qu'on ne met pas d'incitatifs pour garder nos gens et inciter les gens à venir s'établir en région, d'un autre côté, ça va être d'autres fermetures qui vont être annoncées, avance Jean-Sébastien Blais.

Les femmes du Témiscamingue devront aller accoucher à Rouyn-Noranda, alors que celles de Témiscaming-Kipawa pourront se rendre à North Bay.

Le corridor de service avec New Liskeard, en Ontario, a été suspendu parce qu’ils sont eux aussi aux prises avec un manque de personnel.