•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Une serre bio communautaire à Villebois

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du mercredi 28 juillet 2021

Une serre bio communautaire à Villebois

Une serre bio communautaire à Villebois

Une femme arrose la terre dans la serre communautaire.
Des paniers de produits sont distribués à la population grâce à la serre communautaire.PHOTO : Radio-Canada / Annie-Claude Luneau
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 28 juillet 2021

À Villebois, dans le nord de l'Abitibi-Ouest, la communauté s'est mobilisée pour développer une serre biologique communautaire.

L'idée est née dans la tête d'une citoyenne et a d'abord été lancée en collaboration avec le Centre de formation du Frère-Moffet, qui offrait en 2019 un programme d'horticulture à Villebois. Comme le programme n'a pas été renouvelé, la communauté s'est réapproprié le projet.

De nombreux bénévoles ont participé à la mise sur pied de la serre. Des paniers de légumes seront ainsi distribués dans la communauté située au nord de La Sarre.

Avec l'aide de la SADC, il y a un projet de paniers qui a été monté et qui a été proposé. On a en culture à peu près 20 légumes différents, là on est beaucoup dans les tomates, tomates cerises, les concombres, les navets, carottes, échalotes. Il y a des fines herbes aussi, explique Mélanie Archambault, superviseure de la serre communautaire.

Des plants de tomates et de la salade poussent à l'intérieur de la serre.

Une vingtaine de légumes composent les paniers offerts à la population.

Radio-Canada / Annie-Claude Luneau

On y va avec des classiques. Tout dépendant de la demande, on pourrait varier notre offre. Ça va dépendre des besoins de la clientèle et de quelle direction ils veulent prendre avec ce projet-là, ajoute-t-elle.

Les paniers sont ainsi distribués de la mi-juillet à la troisième semaine d'octobre. La population a donc accès à des produits biologiques locaux de qualité.

Le projet est appelé à se renouveler [l'an prochain]. Est-ce que la formule va rester la même? Ça va être à évaluer à la fin de la saison. Ce que je peux imaginer à l'heure actuelle, c'est qu'avec la superficie qu'on a, on pourrait jusqu'à doubler notre production facilement. Par contre, c'est de solidifier les bases techniques de la production. Ça pourrait prendre une forme de kiosque aussi, ça dépend des besoins, indique Mme Archambault.

Des plantes poussent à l'extérieur et certaines sont recouvertes d'une pellicule de plastique pour un meilleur contrôle de la température.

Le jardin extérieur a été créé pour l'été 2021.

Radio-Canada / Annie-Claude Luneau