•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des matins en or ICI Première.
Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du mercredi 21 juillet 2021

Christine Girard en conférence au Festival Mudra

L'ex-athlète olympique Christine Girard en conférence au Festival Mudra

Publié le 21 juillet 2021
Christine Girard à Londres
Christine Girard à LondresPHOTO : La Presse canadienne / AP Photo/Ng Han Guan

L'ex-athlète olympique Christine Girard offrira une conférence en plein air dans le cadre du Festival Mudra, cette fin de semaine, à Rouyn-Noranda.

La double médaillée olympique des jeux de Londres et de Pékin en haltérophilie parlera d’autocompassion. Elle explique que ce concept relativement émergent dans le domaine de la santé mentale permet de se demander comment on peut agir de façon bienveillante envers soi-même.

Dans les moments de souffrance, dans les moments difficiles, dans les blessures que j'ai vécues, souvent, on a tendance à se juger difficilement et durement. On est les juges les plus durs envers soi-même. Donc l'autocompassion vient un peu mettre un baume là-dessus et vient nous aider à avancer dans les moments difficiles et à satisfaire nos besoins pour nous permettre de continuer d'avancer dans l'atteinte de nos objectifs. Donc effectivement, ça aurait été très bénéfique pour moi d'apprendre tout ça avant, souligne-t-elle.

Pour écouter l'entrevie complète, cliquez sur l'audiofil.

L'ex-athlète olympique indique qu'il existe plusieurs façons de pratiquer l'autocompassion. Elle mentionne par exemple que c'est d'agir comme notre propre meilleur ami.

Christine Girard suivra avec beaucoup d’intérêt les performances des athlètes canadiens aux Jeux olympiques de Tokyo. Elle souhaite que ces jeux donnent envie aux Canadiens de faire de l'activité physique après une longue période de confinement.

Oui, c'est important pour les athlètes, ça fait longtemps qu'ils y travaillent. C'est important pour eux, mais c'est important pour nous aussi, je pense. Ça fait longtemps qu'on est tous séparés, qu'on est tous divisés, qu'on est quarantaine, qu'on est isolés. Le sport a tout le temps eu le pouvoir de nous réunir. Et je pense que c'est ce que ça va nous apporter aussi cet été : la chance de tous se réunir, même si c'est derrière nos écrans pour encourager l'équipe Canada, pour refaire valoir ces valeurs-là, et pour encourager les enfants, les adultes, tout le monde, à reprendre le sport et à sortir de notre coquille, espère-t-elle.

Après les Jeux olympiques, Christine Girard sera sur le point de terminer sa maîtrise pour devenir ergothérapeute au mois d'août.