•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des matins en or ICI Première.
Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du mardi 15 juin 2021

De nombreux animaux qui arrivent à la SPCA de Val-d’Or nécessitent des soins

De nombreux animaux qui arrivent à la SPCA de Val-d’Or nécessitent des soins

Publié le 15 juin 2021
Un chat à poil court et un golden retriever.
Les animaux de compagnie n’ont jamais aussi bien porté leur nom en cette année de pandémie.PHOTO : iStock / Chen Dongshan

Les soins pour les chats et les chiens malades ou blessés occupent près de 75% du temps des employés de la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) de Val-d'Or.

L'organisme tente actuellement d'amasser 10 000 dollars lors de sa campagne de financement virtuelle pour les animaux abandonnés.

La directrice générale Liliane Quesnel rapporte deux amputations au cours des trois dernières semaines.

Une patte arrière d'un chien et une patte avant d'un chat parce que ça a été pris dans un piège. Justement hier, j’ai amené une chatte à la clinique vétérinaire parce qu’on l’a trouvé alors qu’elle avait deux bébés décédés en dedans d’elle. Je pense que tous ces sous-là sont vraiment pour les animaux et je suis confiante qu’on va atteindre notre but d’ici à la semaine prochaine, soutient-elle.

Le chien qui a dû subir l’opération à la suite d'une négligence selon la directrice générale.

Sa patte a été prise autour d’une chaîne, le chien était attaché. Il a été là combien de temps attaché, sa patte prise après la chaîne? Lui-même a voulu se déprendre, indique Liliane Quesnel.

Une femme sourit à la caméra derrière son bureau.

Liliane Quesnel, directrice générale de la SPCA de Val-d'Or

Radio-Canada / Thomas Deshaies

Elle affirme que ces deux animaux ont pu trouver une famille.On dirait que c’est plus facile de placer ces animaux-là étant donné qu’ils ont vécu ça, dit-elle.

Avec la hausse des adoptions d’animaux pendant la pandémie, elle n’a pas constaté dernièrement d’augmentation du nombre d'abandons.

Chaque année, les licences pour animaux doivent être renouvelées avant le 31 juillet.

C’est de ça qu’on vit, affirme-t-elle. L’argent qu’on récupère des licences c’est notre montant annuel qu’on a pour faire fonctionner la SPCA, la charge salariale, les achats qu’on a besoin de faire.