•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des matins en or ICI Première.
Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du mardi 18 mai 2021

L'analyse de Pierre Maheux sur la fin du service interurbain de Greyhound

L'analyse de Pierre Maheux sur la fin du service interurbain de Greyhound

Publié le 18 mai 2021
Le bus gris de la compagnie avec l'employé au second plan, flou, avec son gilet fluorescents jaune.
Un employé d'un bus Greyhound à l'arrêtPHOTO : Radio-Canada / Justine Cohendet

La fin des activités au Canada de l'entreprise américaine de transport interurbain, Greyhound fait réfléchir le président d'Autobus Maheux. Si la fin des activités montre la difficulté de rentabiliser des liaisons entre des villes plus populeuses qu'en Abitibi-Témiscamingue par exemple, certains y voient une opportunité d'affaires.

C’est un marché particulier, c’est un marché à très gros volume, mais c’est sûr qu’on ne peut pas laisser passer ça sans l’examiner, indique Pierre Maheux.

Pour écouter l’entrevue, cliquez sur l’audiofil.

Greyhound on le connaît comme étant l’image presque idyllique des entreprises de transports par autobus avec le lévrier sur le côté du bus et qu’on voyait partout en Amérique du Nord, dans les films. Au Québec la partie qui touchait le territoire québécois c’est principalement la liaison Ottawa-Montréal, décrit le président d'Autobus Maheux.