•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Commission Laurent  :  « je choisis d’avoir espoir »

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du mardi 4 mai 2021

Commission Laurent  :  « je choisis d’avoir espoir »

Commission Laurent : « je choisis d’avoir espoir »

Nancy Audet témoigne au micro lors d'une commission d'enquête.
La journaliste Nancy Audet, originaire d'Amos, a témoigné de son expérience avec la DPJ lors de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse.PHOTO : Capture d'écran
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 4 mai 2021

L'Amossoise Nancy Audet se dit soulagée à la suite du dépôt du rapport de la Commission Laurent sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse. La présidente, Régine Laurent, a présenté son rapport lundi après deux ans de travaux.

Il y a une recommandation qui vise à améliorer les conditions de vie des enfants dans les centres de réadaptation, mais aussi il est question d’un commissaire au bien être des enfants. Ça aussi ça me parle. Quelqu’un qui va représenter la voix des enfants, parce qu’on ne les entend pas, mais on devrait. Les enfants ont beaucoup de choses à nous dire. Il y a encore beaucoup trop de souffrance en 2021, affirme Nancy Audet.

La journaliste Nancy Audet a témoigné de son expérience avec la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) devant la Commission en 2019.

J’avais ciblé cinq points importants et ils se retrouvent tous dans le rapport. Ça a tellement été difficile pour moi d’aller témoigner. Je n’avais pas envie d’y aller. J’y suis vraiment allé pour les enfants. Je crois à l’engagement et à la prise de parole. Je pense que ceux qui ont passé par là doivent aujourd’hui montrer l’exemple. Ils doivent dire à ces jeunes-là, vous pouvez vous en sortir, rapporte-t-elle.

Elle croit que la prévention, les services dans les CLSC, dans les écoles et les organismes communautaires pourront aussi aider à agir plus tôt.

Cliquez sur l’audiofil pour écouter l’entrevue.