•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des matins en or ICI Première.
Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du mardi 13 avril 2021

Des harnais de pêche locaux

Une Abitibienne crée une entreprise de vente de harnais de pêche faits à la main

Publié le 13 avril 2021
Un pêcheur dans le port de Sept-Îles.
La créatrice des harnais de pêche s'intéresse aux particularités des plans d'eau de l'Abitibi-Témiscamingue.PHOTO : Radio-Canada / Djavan Habel-Thurton

Une nouvelle entreprise de l'Abitibi-Témiscamingue offre depuis quelques jours des harnais de pêche.

En congé de maternité, Claudelle Rocheleau a décidé de vendre les harnais qu’elle fabrique avec son conjoint.

Il est amateur de chasse et de pêche depuis qu’il est tout petit et avant de le rencontrer, je n’avais jamais mis une ligne à pêche à l’eau, raconte-t-elle.

Un harnais de pêche avec deux crochets.

Equidem propose différents modèles de harnais de pêche.

Gracieuseté

Pour vendre ses produits, Claudelle Rocheleau a créé l’entreprise Equidem, ça veut dire leurre de pêche en latin.

On sait que chaque lac a sa propre spécificité comme la [profondeur de l’eau]. Par la couleur, par les billes qui vont réfléchir d’une certaine brillance et tout ça, décrit-elle.

Un harnais de pêche fait à la main.

Claudelle Rocheleau souhaite offrir un service spécialisé pour les clients qui demandent des modèles spécifiques.

Gracieuseté

Pour l’instant, les produits sont en vente sur les réseaux sociaux. Une boutique en ligne sera bientôt annoncée.

On s’entend que la pêche c’est une bonne partie de patience, mais c’est sûr qu’avec les bons outils, ça ne peut pas nuire, dit-elle.