•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des images saisissantes d'un barrage à LG4

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du lundi 12 avril 2021

Des images saisissantes d'un barrage à LG4

Hydro-Québec ouvre des évacuateurs de crues de certains barrages en Jamésie

L'évacuateur de crue à la Centrale LG-4 d'Hydro-Québec dans le Nord-du-Québec.
Leonard Chiskamish a capté des images de l'évacuateur de crue à la Centrale hydroélectrique LG-4.PHOTO : Capture d'écran Facebook : Leonard Chiskamish
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 12 avril 2021

La grande quantité d'eau dans les réservoirs de la Baie-James force Hydro-Québec à ouvrir ses évacuateurs d'eau. Le processus est impressionnant pour les citoyens qui en sont témoins.

Les records de précipitations dans le secteur à l'automne dernier font en sorte que les réservoirs d’Hydro-Québec sont actuellement bien remplis.

Parallèlement à ça, on a une pandémie qui fait diminuer la consommation d’énergie au Québec. [...] En plus de ça, on a eu un hiver clément donc les gens ont eu besoin de moins d’énergie pour chauffer leur maison. On a une baisse de la demande et on a beaucoup d'offres de liquide, soutient le porte-parole chez Hydro-Québec, Francis Labbé.

Des images impressionnantes de l’évacuateur de crue de la Centrale LG-4 ont notamment été publiées par un citoyen sur les réseaux sociaux.

Le travail de l'évacuateur de crue, c’est simplement d’évacuer l’eau quand on en a besoin, indique Francis Labbé.

Le porte-parole chez Hydro-Québec ajoute que la situation est similaire à la Centrale Brisay, Laforge-1, Laforge-2 et LG-1.

Si on dépasse [du réservoir] la capacité, l’eau se trouve un chemin et on ne contrôle plus rien. Le travail des gestionnaires de nos ouvrages c’est de s’assurer qu’on est toujours dans les limites sécuritaires d’exploitation, à la fois pour l’environnement humain et nos installations aussi, explique-t-il.

Francis Labbé indique qu’il n’y a pas de conséquences négatives pour la faune.

L’évacuateur de crue laisse tomber l’eau à un endroit où un canal a été prévu pour ça. Le travail du canal c’est de recevoir cette eau-là et de l'emmener dans le lit de la rivière. Il y a un peu plus d’eau à l’embouchure entre le canal et la rivière qu’il y en aurait eu normalement si on ne l’avait pas fait, mais je n’ai pas eu connaissance que des poissons se sont plaints qu’il y ait trop d'eau dans une rivière, décrit-il.